fbpx

Islande, l’échappée belle

Du lac de glace de Jökulsárlón, aux cascades de Skógafoss, de Selfoss ou de Gulfoss, en passant par le parc national de Þingvellir et la péninsule de Reykjanes, chaque endroit en Islande invite à l’apaisement, à la solitude et à la contemplation (à découvrir notre vidéo, en caméra embarquée).

Dans ces immensités, quelques touches de « modernité » surgissent parfois. Quelques notes contemporaines, enfouies au milieu des paysages qui font cohabiter graphisme et nature. Dans ces images « carrées », l’oeil est guidé par ces lignes, dessinées à la fois par la terre et par l’urbain. Alors, le regard s’en veut parfois de ne pouvoir échapper à ces compositions.

Pour appréhender l’Islande, la ressentir, et la vivre intensément, il faut justement passer outre. [cleiomaps minimap= »1″]

Gommer les petits repères quotidiens auxquels on tente parfois de se rattacher, pour profiter vraiment de cette expérience profonde. Quitter les villes pour se perdre dans des étendues sans fin où le silence et la beauté règnent en maîtres. Ne plus composer, pour se plonger dans des paysages qui invitent à la méditation.

Ouvrir grand ses yeux et respirer à plein poumons pour se pousser à la solitude. Solitude au parfum de nostalgie ou de mélancolie mais surtout enrichissante lorsque l’on veut bien prendre un moment pour s’y aventurer. Ces instants deviennent alors précieux et uniques, dans un monde qui tourne à plein régime et où le temps semble être devenu un luxe.

Simon Daval

 

 

Islande – Mai 2014 – Photos Simon Daval – © www.peripleties.fr