Norvège

 

Cap ou pas cap ?

[cleiomaps minimap= »1″]

Au moment d’atteindre le point le plus septentrional de notre périple, une question se pose. Tout en voulant atteindre ce symbole mythique, nous voulions éviter que l’exploitation touristique dont fait l’objet le cap nord, n’ébranle l’émotion. La question de s’y rendre se posait, sachant que le vrai cap nord se trouve être en réalité à 10 kilomètres à pied dudit cap nord. Alors nous avons choisi notre cap, notre péninsule, la plus sauvage et aussi la moins prisée : Havøysund. Quitte à perdre le nord, autant être (un peu) à l’ouest ! Tomber nez à nez avec ce village de pêcheurs au terme d’une route sinueuse et escarpée tient déjà d’une belle surprise. Puis, on emprunte un chemin gravillonné qui grimpe dans la colline, sur la presqu’île d’Havoya. Ça y est. Nous y sommes. Là ou le continent s’arrête. À moins de voler, nous ne pourrons pas aller plus loin dans cette direction. Devant nous, un panorama exceptionnel qui s’ouvre au loin sur la mer de Barents et ses îlots rocheux. Puis au large, plus loin que l’horizon, on devine l’océan Arctique. Nous y sommes donc, seuls, en compagnie des éoliennes tranchant le vent et avec une pensée pour tous ceux qui nous accompagnent et nous soutiennent dans cette belle aventure.

Octobre 2016 – © www.peripleties.fr

Presqu’île d’Havoya, 71°01’13.5″N, 24°33’22.1″E

À lire aussi