Norvège

 

Dovrefjell : le jeu des deux saisons

[cleiomaps minimap= »1″]

Il y a encore deux semaines, il faisait un froid polaire. Entre chaque averse, les montagnes escarpées et les glaciers semblaient indiquer que l’hiver était proche et que ce n’était qu’une question de jours avant que la neige ne recouvre les immenses plateaux de son épais manteau blanc. Redescendus au milieu du pays, voici que la nature s’habille d’une végétation plus généreuse et qu’au fur et à mesure que nous quittons les spectaculaires fjords et rejoignons l’intérieur des terres, réapparait une palette de couleurs d’automne. Celles-ci vont comme un gant au massif montagneux du Dovrefjell, une région confidentielle qui forme une barrière naturelle entre l’est et le centre de la Norvège. Entre les plaines recouvertes de tourbières orangées, de lichens dorés, de petites étendues d’eau et de neiges qui coiffent les sommets environnants, on se croirait dans un de ces grands documentaires animaliers. Et justement… on peut facilement tomber nez à nez avec des élans, des renards, des espèces d’oiseaux comme le grand tétras, des lagopèdes ou des boeufs musqués, l’emblème du parc national. Et oui, de part et d’autre du cercle polaire arctique, on perd facilement ses repères. Avec ces changements de météo, de paysages, de faune et de flore, on ne sait plus très bien en quelle saison nous sommes, ni finalement où l’on se trouve….

Octobre 2016 – © www.peripleties.fr

Entre automne et hiver dans le massif montagneux du Dovrefjell situé au centre de la Norvège.

À voir aussi