Ljubljana

en vert et contre autos

Quel plaisir de sillonner Ljubljana à vélo ! La capitale slovène a été nommée en 2016, « Capitale européenne verte » (European Green Capital) par la commission européenne pour l’ensemble des mesures de développement durable. Au-delà d’un terme un peu « pompeux », renforcé par une grande campagne de communication, l’esprit de la ville est décidément à la quiétude. Une capitale à l’image du pays ?

Le point de départ de cet article ? Une exposition temporaire d’archives photographiques au château de Ljubljana intitulée « Le trafic à Ljubljana au 20e siècle « . 1901, 1943, 1956, 1963… On y observe la ville cernée par les embouteillages, la circulation difficile sous la neige dans la rue Slovenska – grand axe de le ville traversant le centre historique – les voitures arrêtées en double-file devant les restaurants et boutiques, et quelques cyclistes se frayant un chemin parmi ce joyeux bazar… Difficile d’imaginer cela aujourd’hui en parcourant la ville en long, en large et en travers. Là où les vélos et les piétons sont rois, l’allure de la ville revêt un charme de « vieille époque ».

100 000 mètres carrés de surface piétonne à Ljubljana

château ljubljana
taxi vert ljubljana

Un centre exclusivement piéton

Cette transformation spectaculaire a commencé en 2006, lorsque la municipalité a entamé une politique de transports urbains visant à écarter les véhicules motorisés du coeur de ville. Elle a progressivement fermé les grands axes de circulation aux voitures dans le centre historique, créant plusieurs parkings souterrains et relais à l’extérieur, prévus pour y stationner sa voiture. Dans le centre, c’est donc majoritairement bus, vélos, piétons et « kavalir » – ce drôle de taxi électrique – qui cohabitent. Aujourd’hui, en 2016, Ljubljana ne compte pas moins de 100 000 m2 de surface piétonne. « Il y a quelques mois encore, Slovenska Cesta était encore ouverte à la circulation des voitures », observe Florent Gaillard, journaliste français et auteur du blog Slovénie Secrète. Habitant à Ljubljana depuis 7 ans, il a pu constater à quel point les habitants de la capitale se sont rapidement adaptés aux changements. 

« Quand le soleil est au rendez-vous, le centre est le point de ralliement. »

Les restaurateurs et cafetiers ont pu étendre leurs terrasses pour en faire des espaces de détente agréables. La capitale de Slovénie ainsi épargnée par le bruit des moteurs est le théâtre d’animations en tout genre. « Quand le soleil est au rendez-vous, le centre est le point de ralliement. Les gens s’y retrouvent pour boire un verre sur l’une des nombreuses terrasses au bord des quais. » Depuis la mise en place de cette nouvelle politique de mobilité, la ville affiche avoir réduit de 58 % ses émissions de gaz à effet de serre.  

Photo ville Ljubljana
Ljubljana Ville verte

Une métropole de taille humaine

Bien sûr, avec une superficie de 275 km2 couverte à 46 % de forêts, soit 542 m2 d’espaces verts par habitant, Ljubljana s’est taillée un costume vert sur mesure. « Ce n’est pas dérangeant pour les gens ici, car il est très facile d’aller d’un point à un autre de la ville en vélo », acquiesce un guide du bureau info-tourisme, paré de la couleur de la ville, verte, à l’occasion de sa nomination comme « European green capital« . Il suffit d’observer les habitudes des locaux, sorties pleine nature, randonnées ou encore promenades au grand air dans de très nombreux espaces qu’offrent la Slovénie – et la ville de Ljubljana – pour comprendre que, plus qu’une préoccupation actuelle, préserver son environnement est un principe qui paraît aller de soi.

Le Slovène et son environnement

En s’excentrant légèrement, à vélo toujours, on trouve, entre autres, les parcs Tivoli, Rožnik, la colline Šišenski, des espaces naturels et forêts non pas à côté, mais dans la ville. Le tout est relié par des pistes cyclables situées à même les trottoirs, aménagés en conséquent. Même le POT, le « chemin de la mémoire et de l’amitié », qui constituait une ligne de barbelés encerclant la ville pendant la seconde guerre mondiale, est devenu un agréable chemin de promenades. Jeunes et moins jeunes, en famille ou entre amis, profitent de leur temps libre pour marcher, courir, pédaler, ou s’accorder une parenthèse au bord du lac Ribnic ou dans l’un des nombreux endroits dédiés aux loisirs. Le grand air, envers et contre tout.

Ljubljana - Lac Ribnik

Vidéo Ljubljana à vélo !

© www.peripleties.fr Ljubljana – Slovénie – Mars 2016

Nouveau ! Le calendrier de notre Tour d'Europe est en commande sur ce site dans la rubrique "boutique". Rejeter