fbpx

Pour voyager, en week-end, pour un long ou court séjour en famille ou en couple, faut-il préférer le van aménagé ou le camping-car ? On vous livre ici notre ressenti, développé en vidéo sur notre chaîne Youtube. Ce débriefing est basé sur plusieurs années de Péripléties en camping-car (Capucine Hymer Swing 494 TD6 sur base Fiat Ducato), dont un tour d’Europe de 14 mois et un road trip de 10 jours en France en mode « vanlife » en Combi VW (California T6 Ocean Volkswagen), loué par l’intermédiaire de la plateforme de location entre particuliers Wikicampers.

 

 

Gagnez 20 € sur votre location Wikicampers avec notre code PERIP2XE

 

Le van, la clef de la liberté

 

1. Souplesse dans le voyage :  avantage au van aménagé

 

On a adoré le van pour la souplesse qu’il apporte dans un road trip : pouvoir aller quasiment n’importe où au contact de la nature en restant discrets.

 

bivouac van

Les + du van : hauteur, proximité, spots nature

  • Passer sous les barres de stationnement (environ 2 mètres de hauteur) qui empêchent bien souvent les campings-cars de profiter de beaux spots en pleine nature.
  •  Assister à des levers couchers de soleil radieux, rien qu’en faisant glisser la portière ou par le coffre….
  • Charger le véhicule avec le minimum et pouvoir partir à la dernière minute.
  • Trouver des superbes bivouacs, même dans des endroits difficiles d’accès, se faire oublier et vivre sa petite vie loin du monde. Attention, on ne dit pas que c’est impossible en camping-car (tout dépend des modèles et des sites que vous souhaitez atteindre).
  • Parfois doté d’un toit relevable qui permet notamment de se tenir debout ou de dormir presque à la belle étoile !

 

2. Conduite plus rapide, maniable et moins chère avec le campervan

 

Pouvoir rouler rapidement pour gagner l’endroit désiré, c’est vraiment le pied pour un séjour de quelques jours. En camping-car,  on a un peu tendance à « se traîner », ce qui nous fait profiter aussi davantage de la route et du paysage.

 

Les + du van : confort de conduite, consommation réduite et économies.

  • Une consommation de carburant (diesel) moindre. Par comparaison : de 10 à 12 L au 100 km avec notre camping-car, en roulant à une moyenne de 80/90 km/h, tandis qu’avec le Combi Volkswagen T6 Ocean, la consommation excède rarement les 7/8 litres même quand nous l’avons poussé jusqu’à 130 km/h sur des portions d’autoroute et en empruntant des routes de moyenne montagne.
  •  Des économies au péages. Le van par sa faible hauteur passe en classe 1 (Classe 2 pour les fourgons de plus de 2 mètres et camping-cars, le nôtre compris), donc si vous désirez vous rendre à l’autre bout de la France pour passer quelques jours, avec un van, ce ne sera pas plus cher qu’en voiture (hors consommation).
  • Confort de conduite comme dans une berline (dans le cas du California T6 ), outil de navigation, impact sonore très faible.
  • En plus d’être votre compagnon pour les grandes sorties, le van peut jouer le rôle de véhicule quotidien.

 

Comment réduire sa consommation de carburant ? Nos conseils !

 

Le camping-car, le véhicule confort

 

 

1. Espace et agencement, les points forts du camping-car

 

S’il y a bien un endroit ou le van / campervan perd de son glamour c’est bien au niveau du confort ! Ce n’est pas une question d’âge, même si on pense bien qu’à 20 ans on se moque bien plus de son dos qu’à 50 ans (voire à 30, suivez nos regards… ). Mais il faut avoir à l’esprit que cet aspect  du confort va conditionner l’humeur et la façon dont vous ressentirez le voyage. Tout dépend ce que vous attendez mais posez-vous ces bonnes questions avant votre achat ou votre location.

Les + du camping-car

  • Des espaces de rangement conséquents à l’intérieur même de la cabine
  • Pouvoir plus facilement voyager en famille
  • Possibilité de plusieurs couchages (lit central, lit capucine, lit pavillon ) dans un espace dédié

 

Les – du van

  • Capacités de rangements restreintes
  • Faire, défaire, refaire son lit tous les jours pour optimiser l’espace (certains vans aménagés ont toutefois un lit fixe mais cela empiète sur l’espace de vie )
  • Faire des allers-retour entre le coffre et l’intérieur pour aller chercher des affaires (malgré les efforts des constructeurs pour créer des zones de rangements)

 

2. Un camping-car équipé pour bien voyager

Nombreux placards pouvant abriter de la vaisselles ou des ustensiles, possibilité de fixer de larges coffres de toit… L’espace d’un camping-car vous permet aussi de bénéficier des toilettes et d’une douche chaude ( grâce au chauffe-eau, « boiler »).  À moins de procéder à un aménagement, un van n’en possède pas ! Côté électricité, les batteries dans le cas du California VW T6 sont puissantes ce qui permet une autonomie comparable à celle d’un camping-car.

Douche, toilettes et réservoir d’eau

 

 

Les + du camping-car :

  • Cabine de douche et toilettes (chimiques, broyeur, ou sèches)
  • Bonne autonomie en eau (Notre camping-car Hymer possède 100 litres )

Les – du van :

  • Douche extérieur, permettant une utilisation seulement lors d’une bonne météo (installation d’un boiler possible au détriment de l’espace)
  • Pas vraiment d’autonomie au niveau des sanitaires. (Les toilettes c’est dans dans la nature ou dans les lieux publics…)
  • Espace cuisine réduit au minimum
  • Faible autonomie en eau (30 litres pour ce combi VW).  Il va falloir recharger assez régulièrement, au minimum tous les trois jours sur des aires au détriment de votre liberté (l’atout du van, normalement, non ?

Chauffage et Isolation, pour nous  camping-car et van se valent

Notre camping-car dispose d’un combiné chauffage/chauffe eau au gaz. Le Wolsfvagen California T6,  dispose d’une climatisation et d’un chauffage stationnaire qui fonctionne à partir de la batterie auxiliaire et du carburant du véhicule. C’est un sacré atout pour le van. Néanmoins, l’alimentation gaz ne nous a jamais dérangé, sachant que nous disposons d’une alimentation GPL.

Côte isolation, on peut lire parfois que l’isolation est moins performante en van. Pour nous, elle se vaut sur les deux modèles que nous avons testé à la fois au niveau et thermique et sonore. Le T6 étant assez bluffant à ce niveau.

 

 

Voyager en tous lieux et en toutes saisons

 

Mais comment font-t-elles les instagrameuses, avec leur cheveux tout lisses et leur chien aux pattes toutes propres sur le lit ?! Il ne pleut jamais quand on est en van ? Et si ! Et les aller-retour au coffre dans un van, quand il pleut beaucoup, on vous l’avoue c’est quand même bien galère. 

Les + du camping-car

  • Permet de voyager toute l’année dans toutes les conditions
  • Un espace plus conséquent pour rester à l’abri
  • De l’espace et des rangements pour pouvoir prendre des vêtements toutes saisons
  • Davantage de solutions pour faire sécher ses vêtements en cas de pluie
  • L’ensemble des affaires à disposition à l’intérieur de l’espace de vie

Les – du van

  • Des voyages tributaires de la météo (en été, par beau temps)
  • Partir avec le minimum d’affaire

 

Prix / budget : le van trop cher ?

En tenant compte de ce qui a été dit jusqu’à présent, le temps est venu de parler argent, et pour être honnêtes avec vous, c’est là que le bas blesse. À moins d’aménagez votre propre véhicule, le prix des vans nous semble un peu trop onéreux :  à partir de 45 000 euros. Ce prix est équivalent à celui d’un camping-car ou d’un fourgon qui offre une meilleure prestation (en terme d’espace, de douche et de toilettes)

Le van, un luxe ?

Il va nous être difficile de comparer à « valeur » égale car nous avons acheté notre Capucine hymer d’occasion :  15 500 €.

Le prix d’un California T6 Volkswagen, série Ocean, véhicule récent sur le marché : 58 000 € neuf. Mais cela dépend des options ! Certains de nos followers qui ont regardé notre vidéo sur Youtube,  nous ont informé  en commentaire que cela pouvait grimper jusqu’à 70 000 euros  et qu’il fallait aussi intégrer le budget d’entretien)

 

 

Bref, sans la location entre particuliers, nous n’aurions pas pu voyager avec ce modèle haut de gamme, héritier des Combis Volkswagen ! C’est quand même un luxe, il faut l’avouer. Mais si on peut, tant mieux !

Remarques :

  • Certains modèles sont moins chers dans la gamme VW – le « Beach » notamment – mais ils ne disposent ni de kitchenette ni de frigo. On insistera jamais assez sur le fait que se sont les équipements (chauffage stationnaire, caméra de recul, climatisation, réfrigérateur, cuisine, etc) qui font la différence de prix, prêter donc attention aux options et à ce qui est important pour vous ! 
  • Si un van comme le Wolfswagen T6 – semble très cher, on peut toutefois garder à l’esprit que son gabarit lui permet de jouer le rôle de véhicule quotidien et donc de faire une pierre deux coups ! Une donnée à prendre en compte avant de le condamner sur le champs !

Louer son van pour amortir le coût

Pour amortir le coût d’un achat, de plus en plus de propriétaires n’hésitent pas à le mettre à la location. Cela leur permet de rembourser éventuellement leurs mensualités ou simplement de rentabiliser l’achat de leur véhicule en évitant que celui-ci ne roulent pas à certaine période.

C’est la cas de la propriétaire du T6 que nous avons rencontré via la plateforme Wikicampers et qui est pleinement satisfaite du service. 

Propriétaires, gagnez 20 € sur votre prochaine annonce Wikicampers avec notre code PERIP2XE

Conclusion : van ou camping-car, deux esprits de voyage

 

Nous avons l’impression que la tendance aujourd’hui se porte sur le van, parce que le côté liberté l’emporte, notamment chez les plus jeunes. On imagine qu’il existe un effet de mode clairement amplifié par les réseaux sociaux, vous ne trouvez pas ? Mais il faut vraiment se poser les bonnes questions sur sa personnalité pour ne pas déchanter.

voyage camping car

Dans quels endroits voulez-vous voyager, en été seulement ou toute l’année ? Sur une courte ou sur une longue période ? L’espace et l’organisation de votre véhicule est-il important pour vous ? En résumé c’est vraiment votre état d’esprit voyage, ce que vous voulez vivre et faire, qui va déterminer votre choix.

 

van california T6 volkswagen

Pour un court séjour au contact de la nature ? Choisissez le van !

 

D’une façon générale, le van rime avec la liberté qu’on s’autorise en ayant besoin de peu de chose. On pourrait presque résumer en disant que le campervan est idéal pour les amateurs de nature, bivouacs dans des coins oubliés. D’ailleurs, le van aménagé rime souvent avec l’esprit rando, hiking, trekking, surf, feu de bois, vie de trappeur.  Il est selon nous un peu moins pertinent pour du tourisme urbain (Musée, cinéma, restaurant) alors que paradoxalement son gabarit en fait un atout pour parcourir les centres-ville, les ruelles étroites et se garer facilement.

Pour qui ?

  • Pour les personnes qui sont prêtes à sacrifier un peu de confort pour plus de liberté.
  • Pour des courts séjours et sous le beau temps, à deux, comme nous l’avons réalisé en Alsace, en passant par la plateforme de location Wikicampers, c’est vraiment le bonheur !

 

vanlife pieds

 

Pour un long voyage avec plus de confort ? Choisissez le camping-car !

 

Si vous voulez partir de longs mois, on vous conseille le camping-car pour toute l’autonomie et le confort qu’il apportera à votre road-trip.

Nous sommes certains, que nous n’aurions jamais pu faire un Tour d’Europe de 14 mois – tel qu’on l’a fait – avec un van ! 

 

Quand on pense  aux rangements (qu’on utilise déjà de moitié avec notre matériel photo/vidéo ), à la sécurisation du matériel, au peu d’espace, aux manipulations régulières pour aménager l’intérieur, aux espaces qu’on s’accorde à chacun, à la faible autonomies en eau, à la difficulté de prendre une douche facilement et régulièrement… Ce sont des petits « riens » du quotidien -surtout dans les pays qui possèdent peu de campings ou d’aires de services – qui permettent de vivre sereinement un voyage. Et quand vous souhaitez partir longtemps ou en famille mieux vaut donc y prêter attention.

 

 

 

Notre avis : petit camping-car ou fourgon  : le meilleur compromis

 

Pour nous qui aimons voyager longtemps et en toutes saisons, le mieux est de privilégier un petit camping-car (5 mètres de long), en dépit de l’incroyable flexibilité que propose le van. Reste aussi le fourgon, qui propose une prestation semblable à celle d’un camping-car dans un espace optimisé. Attention, sa hauteur dépasse les deux mètres. Il va donc falloir qu’on teste le fourgon aménagé car on en a entendu le plus grand bien !

Et vous, avec quel véhicule voyagez-vous ? Quels sont selon vous les avantages et les inconvénients de chacun ?

À bientôt.

Pauline & Simon