fbpx

TOP 8 Nos coups de coeur en Bosnie

On n’est vraiment loin de se douter de sa richesse et pourtant !  Au coeur des Balkans, la Bosnie estune destination où voyage et aventure se confondent, un parcours qui ne résiste pas aux imprévus et autres rencontres impromptues, un pays où rien n’est simple et pourtant si accessible !

Forteresse jaune à Sarajevo 

Sur l’une des collines qui encerclent la capitale bosnienne, panorama sur la ville la forteresse jaune (Žuta Tabija). En grimpant davantage on atteint la forteresse blanche (Bijela tabija).

Accès libre.

Le mont Trebević

Montagne située juste au sud-est de la ville de Sarajevo. Visites des infrastructures olympiques des JO de 1984. Accès gratuit.

 

Le Bunker de  Tito

Enterré sous le mont Zlatar, le bunker a été épargné par les conflits inter-ethniques de 1992 à 1995. Dans les années 50, le leader de la République fédérale socialiste, avait en effet fait construire un édifice de 6500 mètres carré destiné à le protéger – ainsi que l’élite du pays – d’une éventuelle attaque nucléaire. Sa construction aurait nécessité plus de 26 ans, 4,6 milliards de dollars et mobilisé plus 30 000 ouvriers.  Son existence n’a été révélé qu’à la fin des années 1990. L’agence privée « Visit Konjic » propose désormais des excursions, mais on sent que cette attraction représente avant tout une manne financière. Les visites se font au pas de course…

À partir de 12,50 euros par personne

 

Le pont de la bataille Neretva

Au niveau de la ville de Jablanica, vestige de la seconde Guerre Mondiale. Il constitue, un fait de gloire de l’armée yougoslave. Le maréchal Tito y avait ordonné sa destruction pour stopper l’avancée des allemands (mars 1943).  Tout un mémorial est érigé pour expliquer ce fait de guerre. Un film a même été commandé par le maréchal Tito pour relater la bataille à la gloire des partisans… Il s’agit du plus plus cher jamais réalisé en Yougoslavie puisqu’il nécessita la reconstruction et la démolition du pont à deux reprises (pour finalement tourner la scène en studio).

Le lac de Boračko

À 20km de Konjic. Alimenté par les eaux du glacier Bjelasnija, ce lac est réputé pour être le plus grand et l’un des plus beaux de Bosnie-Herzégovine. C’est un lieu de détente et de loisirs bien connu dans la région.  En été accès payant (10 KM) par une route étroite en lacets .

 

Mostar

En été il y a du monde, ce qui surprend par rapport au reste du pays. La destruction du « Vieux pont » (stari most) symbole de la ville, sous l’impact des obus pendant la guerre avait ému le monde entier. Reconstruit en 2004, il est désormais inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le jeu pour les plongeurs, est de feindre de s’élancer pour inciter un maximum de touristes à donner une petite pièce pour profiter du spectacle !

Počitelj

Magnifique village perché non loin de la frontière croate,  Počitelj  abrite de nombreux artistes. La situation de la cité lui confère un charme fou. Peuplé de 800 habitants tout de même, le village possède une mosquée (Hadži Alija), un hamam et une forteresse érigée au 15e siècle. Du haut de celle-ci,  on admire la vue sur la vallée et les lacets vert-émeraude de la Neretva. On ne s’en lasse pas !

Blagaj

Le principal point d’intérêt est la source de la Buna et son eau cristalline jaillissant d’une grotte. Elle est bordée par une Tekke, lieu sacré ottoman. Autour, de petits restaurants, de maisons traditionnelles et d’échoppes touristiques. C’est charmant et plutôt reposant. D’autant que les alentours disposent de petits campings, familiaux et propices encore une fois aux promenades en kayak.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.