fbpx

TOP 10 Nos coups de coeur à Moscou

Quelles sont les meilleures choses à faire et voir à Moscou ? Voici les incontournables, nos insolites, nos coups de coeur glanés lors de notre circuit en camping-car entre Moscou et Saint-Pétersbourg. On vous donne les clefs pour visiter la capitale de la Russie !

Le théâtre Bolchoï

Le théâtre Bolchoï (le Grand Théâtre en français) fait partie de ce patrimoine dont la simple évocation transpire un prestige acquis au fil des années dans le paysage culturel de Moscou !  L’extérieur de style néoclassique  tranche avec son intérieur, un dédale de dorures et de velours rouge. L’une des pièces est un musée qui retrace l’histoire de la troupe du Bolchoï, avec les costumes de ses représentations.  Opéras et ballets de haute-qualité se produisent encore plusieurs fois par semaine. Et quelle sensation d’assister à une représentation ! Se dire qu’en 1877, se jouait la première du Lac des cygnes du grand maître Tchaikovsky… Oui, on a eu cette chance ! Il faut normalement prévoir à l’avance, alors nous avons laissé faire le destin et obtenu, au hasard d’une balade, des places au marché noir . (Han, pas bien !) Mais on savait qu’on ne reviendrait pas à Moscou de sitôt !

Le Kremlin

On ne pouvait pas passer à côté de cette « forteresse » (c’est ce que signifie kremlin en russe), de ce siège mythique du pouvoir russe depuis des siècles et des siècles ! Lieu politique et religieux, les tsars s’y faisaient couronner, et c’est bien sûr ici que réside, Vladimir Poutine, le président de la Fédération de Russie. Les bâtiments « politiques » ne se visitent pas. Ce sont les voitures aux vitres teintées et l’important dispositif de sécurité qui nous rappellent la haute importance du lieu en ce domaine. Soyons francs, il faudra prendre son mal en patience dans les différentes files d’attente detouristes car le Kremlin, c’est 7 palais, 3 cathédrales et 2 églises. Et tenez-vous bien chez Vladimir, si vous ne voulez pas vous faire réprimander à coups de sifflets lorsque vous quittez de quelques pas les passages pour piétons…. Ne manquez pas ensuite la Place Rouge !

  • Plusieurs agences qui réalise des visites guidées du Kremlin telles que GetYourGuide. Acheter des tickets 

Les Sept soeurs de Staline

Les Sept soeurs de Moscou commandées par Staline au sortir de la seconde guerre mondiale, signent la toute puissance du communisme selon le « Petit père des peuples ». Vous ne pouvez pas les manquer ! L’ombre de ces gigantesques bâtiments,  pèsent à chaque coin de la capitale de Russie. Le plus impressionnant est l’université de Lomonossov, haute de 240 mètres. Elle est située sur « Vorobyovy Gory », le mont des moineaux, point culminant de Moscou. Certains jugeront les Sept soeurs austères, mais comment ne pas être obnubilés par ces géantes de pierre en imaginant la folie des grandeurs qui s’était emparée des esprits en pleine Guerre Froide. Il s’agissait de rivaliser aves les arrogants gratte-ciels made in USA… encore et toujours.

 

  • « Les Sept soeurs » : Les hôtels Ukraine et Leningrad, le ministère des affaires étrangères, le ministère soviétique de l’industrie lourde, les immeubles d’habitation de la berge Kotelnitcheskaïa et de la place Koudrinskaïa, l’université Lomonosov.

Le Café Pouchkine

Si jamais vous entendez la chanson « Nathalie ». Pensez bien qu’au temps de Bécaud, le café Pouchkine n’existait pas ! C’est un entrepreneur, qui s’est servi de la chanson pour faire vivre ce folklore ». Aujourd’hui, le café-restaurant Pouchkine existe bel et bien à Moscou.  Il se divise en deux parties : le salon de thé, et le restaurant.  L’endroit est magnifique, inauguré en juin 1999, date du bicentenaire de la naissance du poète russe Alexandre Pouchkine , c’est presque un musée. Sous la coupole de cet ancien manoir, des dorures, un piano à queue, de la vaisselle soigneusement disposée, du personnel en tenue du 19e siècle, un chocolat onctueux (et bien vendu !), des toilettes en porcelaine… Le lieu fonctionne tellement bien qu’André Dellos, son fondateur, a même ouvert un café Pouchkine à New-York et à Paris. Dire que tout cela part d’une accumulation de clichés sur Moscou, assortis d’une rime avec « Lénine » !

  • Café Pouchkine – À quelques mètres du métro Pouckinskaya, sur le boulevard Teskoy,

La Place rouge

La célèbre Place rouge a tout d’un rêve éveillé. Que d’éclats sur cette immense esplanade chargée d’Histoire et de symboles ! La couleur brique des fortifications, les façades presque trop ornées des galeries marchandes, les bulbes colorés et gourmands de la basilique Saint-Basile-le-Bienheureux puis enfin, les crépitements des flashs des appareils photos qui échouent à rendre toute la teneur de ce spectacle… Entre chien et loup, c’est comme si le ciel s’imprégnait de lumières pour que le jour revienne à nouveau quelques heures plus tard. Sublime, pétillant, magique, féerique, irréel… C’est un infusant feu d’artifice qui range les hivers trop long et trop rudes des moscovites au rang des lointains souvenirs. Fermez les yeux… vous êtes en Russie sur l’une des plus belles place du monde, la Place rouge de Moscou, un soir d’été

Parc des statue déchues

Ne vous attendez pas à être plongés dans une ville de l’époque socialiste de l’URSS. À Moscou, la jeunesse dorée a pignon sur rue, roule en Berline ou en gros 4X4… On est donc loin, bien loin des clichés d’une Russie socialiste. Quand on sillonne la capitale, on se rend compte que le pays a tourné la page en passant à l’économie de marché. A voir les contrastes entre le centre et la périphérie, on se dit parfois que cela s’est fait un peu vite. Comme dirait l’autre, Marx et Lénine doivent se retourner dans leur tombe ! Néanmoins les symboles marteau, faucille, étoile rouge et anciens dirigeants ne sont pas tout à fait oubliés et ont même le droit à un parc. Les statues déboulonnés à la chute du bloc communiste ont en effet été remisées dans le Parc des statues déchues. Ce dernier, véritable musée à ciel ouvert, est situé dans le grand jardin qui entoure la galerie Tretiakov.

  • Parc des statues déchues : Krymskiy Val, 2, Moscou 

Restaurant Mari Vanna

On ne livre pas souvent nos coups de coeurs de restaurant mais là, voici une adresse que nous avons adoré dans le quartier Tversaya à Moscou. L’entrée est discrète… On est surpris de prime abord par l’entrée qui donne l’impression de rentrer dans une maison. Faut-il enlever ses chaussures ? Eh non ! Le personnel vous accompagnera à votre table en traversant ce qui semble être un appartement russe et bourgeois de 19e siècle. Comme une envie de jouer une scène de Tchekov par ici ! La cuisine est typique russe et caucasienne, de type babouchka, très bon marché et succulente. Il fallait compter environ 1300 roubles soit environ 18 euros pour un repas.  Vous ne serez pas déçus. Par contre il faut peut être mieux réserver car il n’y a pas beaucoup de places !

Le « GUM » (ГУМ)

Le GUM (ГУМ) ou les galeries GUM, sont accessibles depuis la place rouge, face au Kremlin. C’est l’une des plus anciennes et célèbre galerie marchande au monde.  Elle est tout simplement extraordinaire de part son architecture  sur trois niveaux, les plafond, la fontaine. Si aujourd’hui, il s’agit d’une concentration de boutiques de luxes et de grande marques occidentales, pas tellement accessibles à tous les portefeuilles,  songez qu’à l’époque, ces galeries étaient d’ambiance populaire. On y venait pour s’approvisionner en viande ou confiserie occidentales. C’est toujours le cas au sous sol, qui abrite l’épicerie le Gastronome n°1. Aujourd’hui c’est l’occasion de ramener quelques curiosités gustatives. Que la déco et kitch ! On adore….

 

  • Le GUM, sur le côté de la place rouge face au mausolée Lénine.

Les nuits blanches

Moscou, c’est des hivers longs et rigoureux qui commencent à partir d’octobre et qui s’étalent jusqu’en avril avec des température moyenne de -20 degrés ! Alors forcément quand l’été revient c’est une vraie libération pour la population moscovite qui prend d’assaut les bords des quais pour des balades et pour faire la fête jusque très tard dans la nuit, ou plutôt tôt le matin. Le soleil ne disparait en effet que 4 à 5 heures derrière l’horizon. À Moscou quelque soit vos goûts, musicaux, votre manière de faire la fête et votre âge, c’est impossible de ne pas trouver chaussure à son pied. Le côté bling-bling de la jeunesse dorée moscovite qui s’exhibe à bord de leur gros 4 x 4 avant d’entrer dans les boîtes de nuits hyper branchés de la capitale. Mais il y a aussi une jeunesse plus modeste qui se rejoint dans les parcs et qui vide quelque canettes de bières ou de vodka dans une ambiance franchement bon enfant.

Vue depuis le Central Children’s Store à Lubyanka

Comme dans toutes les grands villes, les panoramas  ne manquent pas, que ce soit depuis les hôtels, les restaurants, ou les bâtiments public. Souvent,  une consommation ou un droit d’entée sont demandés pour admirer la vue. Nous en avons trouvé une alternative gratuite, un peu moins haute, en montant jusqu’à la plateforme d’observation du magasin Central Children’s Store à Lubyanka, à deux pas de la station de métro Lubyanka. Elle est située au septième dernier étage de ce grand magasin pour enfants et offre une vue, notamment sur l’une des Sept soeurs.

 

  • A la sortie du métro théâtral Lubyanka.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.