On a visité les Pouilles (Italie) en camping-car : notre carnet de voyage

Découvrez les Pouilles en Italie à travers notre carnet de voyage en camping-car, mêlant itinéraire, bon plan, coup de cœur et expériences dans les plus beaux villages et sites naturels de la région.

Dans cet article : 

Que voir et que faire dans les Pouilles ?

À savoir avant de partir

Stationnement grâce à Agricamper

Notre circuit dans les pouilles


“Il faut faire les Pouilles !”

Avant de renter dans le vif du sujet, il faut qu’on vous le dise, pour comprendre l’émotion qui nous anime en écrivant cet article : les Pouilles et nous, c’est une histoire qui remonte à loin, et ce bien malgré nous !

Depuis qu’on a commencé à sillonner les routes européennes en camping-car, on n’entend que ça :

Il faut faire les Pouilles“, “Vous avez fait les Pouilles ?”,Les Pouilles ? Faut faire !

Et ça dure !  Ça dure ! Depuis des années…

 

 

Enfin sur notre blog de voyage…

À tel point que l’expression “On va faire les Pouilles” est devenu un “Runing-gag”, dès qu’on embarque pour une nouvelle destination en camping-car !

Alors, aujourd’hui, on n’est pas peu fiers de vous l’annoncer  :

“On a FAIT les Pouilles !” Oui ! Et on vous raconte ici notre voyage, nos bons plans, nos coups de cœur et nos déceptions.

 

Louer un camping-car dans les Pouilles : voir les prix

Que voir et que faire dans les Pouilles ?

Vous brûlez sans doute d’impatience à l’idée que l’on vous dévoile ce qu’il y a d’aussi fascinant à visiter dans les Pouilles, pour que cette région suscite autant d’enthousiasme auprès de nos pairs !

Des paysages époustouflants

Disons que nous allons en parler plus longuement, mais les Pouilles, c’est un mélange de paysages époustouflants, allant des falaises blanches surgissant d’une mer turquoise aux magnifiques plages de sable blanc bordées d’eaux cristallines.

 

 

Des villes et villages pittoresques italiens

On y découvre aussi des villes magnifiques (Bari, Brindesi, Lecce, Gallipoli, Matera), la ville blanche d’Ostuni ou les villages pittoresques comme Alberobello, Otranto, des champs d’oliviers à perte de vue et un patrimoine historique bluffant.

 

Des spécialités typiques du sud de l’Italie

Sans oublier, plein de bonnes choses à manger… Orecchiette, Focaccia, Barese, Burrata, Caciocavallo, Frisella, Pasticciotto, sans oublier huile d’olive et vins des Pouilles qui accompagnent les meilleurs repas. Autant dire que vous aurez de quoi faire niveau activités gastronomiques et oenotouristiques !

Et pour ne rien gâcher, il fait beau toute l’année !

 

 

Ce que l’on dit généralement moins (désolé de mettre les pieds dans le plat) c’est que certains endroits sont littéralement souillés par les déchets et les décharges en pleine nature.

C’est souvent le cas dans le sud de l’Italie… Et en roadtrip, difficile de faire abstraction de ce qui, par endroit, est un véritable fléau qui fait franchement mal au cœur.

À savoir avant de partir dans les Pouilles

L’ironie de l’histoire, c’est qu’en principe, les Pouilles, c’est exactement le genre de destination que l’on évite en camping-car !

Parce que comme toutes destinations touristiques de bord de mer, elles sont souvent associées aux stations balnéaires, avec des kilomètres de campings coûteux, la privatisation du littoral à certains endroits et donc des difficultés pour se garer et une quasi-impossibilité de bivouaquer. Et pourtant, on a trouvé comment apprécier ce séjour !

 

 

Les Pouilles en camping-car ou en van :  réglementation

On ne pense pas que la taille ou le type de véhicules changent beaucoup de choses à cette problématique. Voyager dans les Pouilles en van est probablement plus facile pour se frayer une place, mais le stationnement est de toute façon largement réglementée pour tous les véhicules habitables.

Cet article va donc être largement consacré à notre circuit et aux parades qu’on a trouvées pour apprécier les Pouilles en camping-car à leur juste valeur !

 

Stationnement en camping-car grâce à l’application Agricamper

Pour bénéficier d’emplacements agréables dans les Pouilles tout en évitant les campings coûteux, nous avons privilégié les fermes d’agritourisme, “agriturismo”.

L’application Agricamper, testée lors de notre précédent voyage en Italie, a été notre principal outil de recherche et a guidé notre roadtrip à travers les Pouilles.

 

Cette approche nous a offert des lieux paisibles et sécurisés tout en nous permettant de découvrir les activités locales et de savourer les spécialités de la région, une expérience similaire à celle que nous apprécions dans l’hexagone avec le réseau France Passion.

Les adhérents peuvent retrouver les numéros des étapes visitées au fil de ce carnet de voyage.

 

Stationnez dans les Pouilles avec Agricamper Italia pour 29,90 € (au lieu de 34,90€)

Notre itinéraire de deux semaines dans les Pouilles (Quel circuit ?)

Nous sommes arrivés aux environs de la province de Foggia début septembre, en passant à nouveau par Termoli, une magnifique ville de bord de mer que nous avions déjà visitée lors d’un précédent road trip dans les Abruzzes et le Molise.

Premier arrêt dans une ferme biologique située très loin des principales attractions de la région, afin de faire le point sur notre itinéraire.

 

Réservez cette étape dans l’app Agricamper Italia (n°2087)

 

Cette expérience atypique nous a permis de passer la nuit à l’ombre des eucalyptus, bercés par la musique diffusée dans les champs d’oliviers. Le lendemain matin, nous avons pris un petit déjeuner (10 euros par personne) dans l’ancien abri de transhumance au sein de la ferme.

Excursion sur le promontoire de Gargano

On nous avait beaucoup vanté le promontoire de Gargano, une péninsule reconnue pour sa beauté naturelle préservée et sa diversité de paysages, allant de forêts denses à des côtes rocheuses escarpées, en passant par des plages paradisiaques et les îles Tremiti, situées à proximité. Un paradis pour les amoureux de la nature.

Cependant, on nuancerait quelque peu cette réputation pour deux raisons. Il est d’abord fort dommage de constater que les forêts sont littéralement souillées par les déchets.

 

 

Ensuite, le littoral n’est pas des plus faciles d’accès si vous ne séjournez pas dans les hôtels Resorts en bord de mer, qui privatisent souvent les lieux.

Une étape dans une auberge agritouristique au milieu des oliviers

On a particulièrement apprécié notre séjour avec le réseau Agricamper au début de la presqu’île, une oasis (littéralement) au milieu des oliviers. Bien que légèrement à l’écart comme souvent, l’expérience était géniale.

 

 

Cette auberge agritouristique est gérée par une famille dévouée qui met tout en œuvre pour ses hôtes.

Il y a une piscine naturelle (accès payant) et on peut déguster d’exquises spécialités locales ainsi que des produits du domaine, notamment différentes variétés d’huiles d’olive, le Pecorino di Gargano, et les orecchiette, une sorte de pâtes en forme de petites oreilles. En résumé, c’est un délice !

Réservez cette étape dans l’app Agricamper Italia (n°8521)

Découvertes des villages perchés

Gargano est également renommé pour ses villages médiévaux perchés sur les collines, caractérisés par leur architecture traditionnelle et leurs ruelles sinueuses.

Si vous souhaitez visiter la ville blanche aux allures un peu grecques, Peschici, vous devrez trouver un camping ou des parkings payants, mais surtout ne tentez pas l’expérience en camping-car dans le village.

 

Vieste, notre coup de cœur sur la péninsule

Avec le recul, connaissant désormais, les beautés présentes partout ailleurs dans les Pouilles, on aurait filé droit en direction de Vieste, considérant que c’est là que commence, selon nous, la partie la plus magnifique de la presqu’île.

 

 

Des Trabucci vieux de plusieurs siècles

Juste avant Vieste, nous vous recommandons un arrêt au niveau de San Lorenzo. Un parking pour les camping-cars (gratuit si vous déjeunez au restaurant de la plage) est disponible en amont.

On peut même visiter un Trabucco vieux de plusieurs siècles (généralement en fin d’après-midi). Ces plateformes de pêche traditionnelles sont inscrites comme patrimoine culturel historique de la région des Pouilles.

 

 

Le centre historique de Vieste est quant à lui facilement accessible à pied depuis le grand parking en aval du village. Mention spéciale pour les glaces artisanales de la Gelateria Artigianale Negrini, qui se trouve à côté de la grande place !

Le sanctuaire de Monte Sant’Angelo

Après une nuit au Sosta camper da Francesco, plutôt plaisant, du côté de Matinata, nous avons continué la route du littoral. On peut se faire un détour pour la forêt Umbra, mais l’un de nos coups de coeur dans le Gargano, restera le village perché Monte Sant’Angelo.

 

 

Un village aux faux airs d’Andalousie en Espagne. La route pour y accéder est incroyable et si elle est un peu tortueuse et serré dans les villages, elle demeure accessible aux camping-cars (anticiper et préférez l’accès le matin).

C’est un lieu de pèlerinage important, un peu le “Lourdes italien” puisqu’il abrite le sanctuaire est associé à l’archange Michel dans une crypte au saint de l’église, qui offre une atmosphère spirituelle unique.

Si vous voulez en apprendre davantage sur ce plus ancien sancturaire d’Europe, on vous conseille, si vous êtes en groupe, de réserver une visite en français avec un guide privé.

 

L’intriguant château de Castel del Monte

Ensuite, cap sur le célèbre et prestigieux Castel del Monte (à ne pas confondre avec le village perché des Abruzzes), un château octogonal du XIIIe siècle perché sur une colline, ordonné par l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen.

Renommé pour son architecture unique, le mystère entourant sa conception en fait un site culturel et historique majeur des Pouilles.

 

 

Nous n’avons pas visité l’intérieur, agacés par l’atmosphère de tourisme de masse doublé d’une tendance vache à lait qui règne autour de ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Selon certains avis, l’intérieur est plutôt sobre, donc nous ne semblons pas avoir manqué grand-chose.

On visite la cathédrale de Trani, sur le littoral

Nous avons poursuivi notre itinéraire par la côte pour visiter Trani et la basilique cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption et poursuivre le littoral.

 

 

Mais si c’était à refaire autrement, on aurait privilégié l’arrière-pays et le parc national d’Alta Murgia dont nous avons eu encore un aperçu en se rendant sur une autre étape Agricamper, chez une productrice de miel et de produit de la ruche.

Une nuit dans les montagnes d’Alta Murgia

Cette région montagneuse est moins fréquentée par les touristes par rapport aux destinations côtières des Pouilles, offrant ainsi une atmosphère plus tranquille et préservée.

Ce sont surtout des collines verdoyantes et sauvages parsemées de pierres calcaires blanches créent un panorama saisissant, notamment au printemps. Une grande partie de la région est protégée en tant que Parc National et offre aussi des possibilités de randonnée.

 

 

Notre expérience chez Vicky, apicultrice

C’est au cœur de cette région que Vicky, une apicultrice, a établi son activité. Elle collabore étroitement avec sa sœur, esthéticienne de profession, qui propose des soins utilisant le miel produit par les abeilles.

Intrigués, nous nous sommes laissés tenter par un soin du visage, enveloppés par le doux bourdonnement des abeilles ! Une expérience vraiment apaisante et insolite.

Le compagnon de Vicky, originaire du Sénégal, parle couramment le français et s’est révélé être une source précieuse d’informations sur les environs.

 

Réservez cette étape dans l’app Agricamper Italia (n°4456)

 

Matera et ses Sassi, habitations troglodytiques

On peut aussi en profiter pour se rendre à Matera dans la région voisine de Basilicate. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco Matera, elle est notamment célèbre pour les Sassi de Matera que vous pouvez visiter.

Ce sont des habitations troglodytiques creusées dans la roche calcaire. (Si vous comptez faire une boucle, vous pouvez envisager d’y passer au retour).

Bari, capitale de la région des Pouilles

Bari, la capitale des Pouilles, est une ville dynamique qui allie histoire, culture et ambiance méditerranéenne. Le centre historique, la Città Vecchia, regorge de ruelles étroites, de places animées et de sites historiques, dont la basilique Saint-Nicolas, qui abrite les reliques du saint. Il est facile de se garer et de rejoindre le centre à pied.

Une visite guidée gratuite en français

Pour vous promener dans ses rues médiévales en compagnie d’un guide qui parle français, on vous conseille de réserver à l’avance ce free tour de Bari avec Civitatis.

Cette visite guidée gratuite dure en moyenne 1h30 et l’annulation est gratuite.

Il y a également plein d’autres activités et musées à découvrir à Bari : Palais Simi, basilique, cathédrale, château, visite archéologique…

 

La plage de Polignano a Mare

À 40 km se trouve la célèbre ville et plage de Polignano a Mare d’où part une balade en bateau d’1h30 à la découverte de ses falaises, grottes et cirques. Vous avez sûrement déjà vu cette photo célèbre ci-dessous qui montre cette plage en plein cœur de ville où s’agglutine de nombreux vacanciers qui viennent profiter ces eaux turquoises.

plage Polignano a Mare

© Phil Freez – Deposit Photos

Le port authentique de Monopoli

Quant à nous, nous avons eu plutôt un coup de cœur pour la charmante ville côtière de Monopoli aux alentours, que nous avons préféré pour son côté plus accessible en camping-car ! Son centre historique est un dédale de ruelles débouchant sur des places pittoresques où l’on peut déguster de délicieuses spécialités locales.

Attention spoil ! Ne cherchez pas la Rue de la Paix à Monopoli, vous ne la trouverez pas !😄

 

 

Pour compléter le tableau, le port et le château Charles V qui domine la mer Adriatique ajoutent une touche sublime. Nous avons découvert au passage une petite épicerie qui propose une restauration sur place incroyable : Titti La Pizzicheria. Vous nous en direz des nouvelles !

 

Alberobello, le village des trulli en camping-car

Cap ensuite vers une ville emblématique, célèbre pour son architecture unique composée de trulli, des constructions en pierre chaulée au toit conique distinctif.

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Alberobello attire des visiteurs du monde entier. Il est vrai que son décor, qu’on croirait tout droit sorti d’un conte, est tout simplement incroyable.

 

 

Encore une fois, si vous aimez la tranquillité, privilégiez une visite tôt le matin (avant 9h). Cependant, vous n’aurez pas l’opportunité de voir l’intérieur des Trulli d’Alberobello. Sinon, il est possible de réserver une visite guidée d’1h30 (en anglais).

Il existe des parkings spécialement aménagés pour les camping-cars, tenus par des privés pas toujours très agréables, juste à côté du cœur historique. C’est intéressant si vous voulez y passer une nuit. Sinon, essayez de les éviter et garez-vous simplement sur les parkings extérieurs.

 

 

Deux attractions dans les environs sont le village de Locorotondo, Martina Franca et les Grottes de Castellana, un réseau souterrain spectaculaire.

Les meilleurs guides pour visiter les Pouilles en Italie

Photo de pouilles-lonely

Pouilles (Lonely)

Ces prix ont été actualisés le 04/03/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de pouilles-guide-vert

Pouilles (Guide Vert)

Ces prix ont été actualisés le 04/03/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de italie-du-sud-routard

Italie du Sud (Routard)

Ces prix ont été actualisés le 04/03/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de pouilles-et-matera

Pouilles et Matera

Ces prix ont été actualisés le 04/03/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Quel est le plus bel endroit (Quelle est la plus belle partie) des Pouilles  ?

S’il y a bien une partie qui a conquis notre cœur au cours de notre exploration des Pouilles, c’est bien le Salento,  tout au Sud de l’Italie. Cette partie correspond vraiment au talon de la “botte italienne” et englobe les provinces de Province de Brindisi, Lecce et la partie orientale de Tarente.

 

 

Notre circuit en camping-car dans le Salento

C’est la partie des Pouilles en Italie qui nous a semblé le plus correspondre aux images qu’on se fait de la région et celle qui nous a offert les plus magnifiques souvenirs. Une ambiance méditerranéenne, des plages de sable blanc, d’eaux cristallines ou d’un bleu éclatant, et des villes historiques à l’exubérance baroque et à l’ambiance exquise !

Visite d’Ostuni, la Cité Blanche

Ostuni surnommée la “Cité blanche” est une perle des Pouilles. La ville est célèbre pour son centre historique d’un blanc éblouissant, toutes les habitations étant entièrement peintes à la chaux.

On raconte même que c’est grâce à cela que les habitants du village furent moins touchés par les épidémies de peste à travers les âges, la chaux ayant des vertus antiseptiques !

 

 

Dominée par la cathédrale gothique, la ville offre des vues panoramiques imprenables sur la campagne environnante et la mer Adriatique. Nous avons visité la ville après une étape Agricamper incroyable toute proche de la ville d’Ostuni.

Moyennant un supplément de 20 euros par personne, vous pouvez avoir accès à la luxueuse piscine et aux sanitaires de l’auberge. L’électricité est aussi en supplément.

Une mise en garde toutefois. Bien que sympathique, le propriétaire vous invite aussi à manger ou déjeuner sur place, ce qui fait considérablement grimper la note (le repas du soir étant démesurément cher).

Nous avons pour notre part pris le petit déjeuner à 12 euros par personne, deux sprtiz et les accès pour la piscine, nous en avons eu pour 78 euros au total. Il faut juste le savoir 🙂.

 

Réservez cette étape dans l’application Agricamper (n°0088)

Il est en tout cas facile de s’y garer, un parking pour les camping-cars étant même présent en contrebas de la ville.

 

De Brindisi à Lecce

Entre Brindisi, ville portuaire des Pouilles qui possède également un centre historique particulièrement riche, et Lecce, le littoral est jalonné de “torri”, ces tours de défense côtières construites pendant les périodes médiévales et de la Renaissance pour protéger la région des invasions maritimes.

Nous nous sommes arrêtés à la réserve marine de Torre Guaceto, un paysage sauvage et peu fréquenté, mais malheureusement entaché par la présence de déchets et de plastique sur la plage. Cela contraste avec la beauté naturelle de l’endroit. Il est nécessaire de se garer (stationnement payant), de marcher, ou de prendre une petite navette pour accéder à la plage.

lecce Pouilles

Étape chez des éleveurs de Brebis

Nous avons passé la nuit dans une nouvelle étape du réseau Agricamper, chez des éleveurs et producteurs de fromage de brebis aux environs de Lecce.

L’étape était simple et sans chichi, mais Elisabetta, qui parle bien le français, a été aux petits soins pour nous dès notre arrivée.

Nous sommes repartis avec quelques produits de la fromagerie ainsi qu‘une spécialité traditionnelle des Pouilles que nous reproduisons maintenant dans notre camping-car : la Frisella !

 

Réservez cette étape dans l’app Agricamper Italia (n° 3097)

 

La Frisella est un type de pain cuit et séché que l’on humidifie en le trempant dans de l’eau et en l’arrosant d’huile d’olive. Une fois humidifiée, cette tartine peut être garnie de divers ingrédients tels que des tomates fraîches, du basilic, de l’ail, du sel, des câpres ou tout autre condiment. C’est simple et délicieux !

frisella

© Deposit Photos

Lecce, “la Florence du Sud”

Lecce surnommée la “Florence du Sud” est un musée à ciel ouvert, une perle baroque avec ses églises, ses palais et ses musées somptueusement ornés, ainsi que ses places animées.

C’est la plus grande ville que nous avons visitée lors de notre séjour dans les Pouilles. Nous y avons passé une journée en nous garant sur un parking à l’extérieur du cœur historique.

 

 

Nous avons pu apprécier son dédale de ruelles ainsi que les fameuses pâtisseries locales : le pasticciotto, un petit gâteau qui ressemble à une base de pâte brisée fourrée avec une délicieuse crème pâtissière. Cette gourmandise est très appréciée dans la région du Salento.

 

On longe le littoral jusqu’à Otranto

En longeant la côte, on découvre également des criques isolées, des formations rocheuses, des “Piscina Naturale” et grottes marines spectaculaires.

Certaines sont accessibles par visite guidée, mais on peut objectivement découvrir quelques petites pépites par soi-même. Attention, en camping-car, il est souvent préférable de stationner sur les parkings en contre-haut quand ils sont présents et de faire le chemin à pied jusqu’au bord de mer.

 

 

Le charme inoubliable d’Otranto

Sur la route jusqu’à l’extrémité du talon de la botte, Otranto est une destination incontournable. Bien que très fréquenté, c’est le genre de ville au charme intemporelle.

Grâce à sa situation, cette ville médiévale avec fortifications donnant sur des eaux turquoise est envoutante.

Au fil d’une déambulation sur le front de mer, puis dans l’enceinte de la ville, on découvre la cathédrale Otranto, le château, et une quantité de bonnes adresses pour se régaler et/ou sortir.

 

 

Pour pendre le temps de visiter Otranto, nous avons tout simplement choisi le Camping Baia dei Micenei (affilié ACSI) qui bénéficie de quelques emplacements courte durée à l’entrée, idéal en hors saison.

On met le cap sur Santa Maria di Leuca

À partir de là, la route côtière est tout simplement éblouissante jusqu’à Santa Maria di Leuca, la pointe la plus septentrionale de l’Italie ! C’est objectivement la seule partie des Pouilles qui nous a offert un panorama à couper le souffle sur l’Adriatique sur des kilomètres, sans un obstacle à l’horizon.

En chemin, vous passerez à proximité de nombreuses cavités marines, telles que les Grottes de Zinzulusa, ainsi que de jolies stations balnéaires comme Santa Cesarea Terme. Si vous êtes à la recherche de plages de sable blanc et d’eaux cristallines, toute cette extrémité du talon en remontant ensuite jusqu’à Gallipoli est globalement l’endroit où vous trouverez ce type de lieux paradisiaques.

En camping-car au milieu des oliveraies

En route vers l’extrême sud, impossible de ne pas remarquer à certains endroits les champs entiers d’oliviers décimés à cause d’un parasite de type scolyte qui a sévi ces dernières années dans cette partie de l’Italie.

Beaucoup de domaines ont tout perdu, et la région conserve les stigmates de ce fléau. Nous nous sommes arrêtés dans une exploitation familiale où nous avons pu stationner le camping-car au cœur des oliviers.

 

Nous nous sommes également laissés tenter par un petit-déjeuner dans cette masseria, qui propose également un accueil aux touristes sous la forme de chambres d’hôtes.

 

Réservez cette étape dans l’application Agricamper (n° 7296)

Notre remontée des Pouilles jusqu’à Rome

Puis, nous avons entamé notre remontée en direction de la France en terminant ce séjour dans Pouilles avec l’idée de faire une halte à Rome, la capitale.

En chemin, Gallipoli est une étape conseillée, notamment pour une visite de la vieille ville, mais à ce moment-là, nous n’avions plus envie de nous aventurer dans les villes, préférant le charme de la nature.

 

 

Une escale authentique chez Daniella

Nous avons trouvé le calme et la sérénité recherchés lors d’une étape Agricamper unique chez Daniella, une âme passionnée venue du nord de l’Italie et tombée amoureuse du Salento.

 

 

Dans sa Masseria, elle crée un univers authentique où elle produit son huile d’olive, ses savons, et élève ses propres poules et ses lapins. Le partage de son amour pour cette terre s’est accompagné de précieux conseils sur des endroits magnifiquement préservés comme la réserve de Torre Alto

Réservez cette étape dans l’app Agricamper Italia (n°7930)

Une étape Agricamper à côté de Matera

Sur le chemin du retour, nous nous sommes également arrêtés chez un producteur de lait d’ânesse. Une étape fonctionnelle, très pratique pour aller visiter la ville de Matera, toute proche. Nous n’avons toutefois pas pu profiter des lieux ou découvrir les activités de la ferme, les propriétaires étant sur un salon lors de notre passage.

Réservez cette étape dans l’app Agricamper Italia (n°3664)

Alors les Pouilles, c’était comment ?

Eh bien au final, après deux semaines passées dans cette belle région des Pouilles, on doit dire qu’on s’en est pas si mal sorti pour un périple dans une destination touristique de bord de mer !

Il nous semble qu’on le doit particulièrement au fait d’avoir découvert cette région hors saison et aussi à l’utilisation du réseau Agricamper, grâce auquel on a pu largement sortir des sentiers battus pour une véritable immersion dans la vie locale.

De quoi imaginer bien d’autres futurs périples en Italie 😉

Cet article vous a été utile ? Alors, n’hésitez pas à soutenir nos Péripléties en faisant un petit tour sur le Périshop, notre boutique en ligne.

Vous nous permettrez ainsi de vous partager de nouvelles idées d’itinéraires gratuitement ! Merci d’avance 😊

À bons voyageurs, salut ! 😉

Pauline & Simon

N.B. : Les activités, lieux et hébergements cités ont été testés en toute indépendance. Cet article contient des liens affiliés. N’hésitez pas à passer par ceux-ci, une petite commission nous sera reversée (sans surcoût pour vous).


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.