L’Irlande du Nord en camping-car : Belfast et les trésors de la côte d’Antrim

Une boucle en camping-car de 450 km à la découverte de Belfast, la capitale et des plus beaux paysages de la côté d’Antrim, la chaussée des Géants et le comté de Derry-Londonderry, sur les traces de l’histoire mouvementé de l’Irlande du Nord et du Bloody sunday. Comptez en moyenne une semaine, en fonction de la météo et de vos envies !

 

Moins connue que la République d’Irlande, au sud, l’Irlande du Nord fait partie, comme l’Écosse du Royaume-Uni. Cette partie d’Irlande a longtemps pâti d’un passé « troublé » en raison du conflit Nord-irlandais, qui s’est soldé par la partition de l’île avec l’accord du Vendredi saint en 1998.

Le pays se redécouvre aujourd’hui sauvage, paisible, intriguant et n’a rien à envier au sud ! 

Jour 1 : Belfast, départ de notre circuit

Notre voyage en Irlande du Nord démarre à Belfast, après avoir emprunté une liaison en Ferry depuis l’Écosse, entre Cairnryan – Belfast.

Oubliez « Les lacs du Connemara », réécouter « L’oranger » de Renaud, une adaptation d’une ballade nord irlandaise bien connue, « The water is wide »… beaucoup plus mélancolique ! Le chanteur français en avait fait une ode à la paix dans les années 80. 

La capitale est une belle entrée en matière pour s’imprégner de la réalité nord-irlandaise, longtemps cantonnée à l’image des troubles entre républicains et unionistes.

Les fresques d’Irlande du Nord et le musée du Titanic

L’un des attraits historique et désormais touristique de la ville sont en effet les fresques, dans les quartiers populaires loyalistes et républicains ainsi que le mur de la paix.

À Belfast (comme à Derry), vous pouvez découvrir les fresques murales qui retracent le conflit nord-irlandais en « Black Taxi » ou le musée du Titanic.

Réservez votre tour en taxi privé pour 66 € 

Jour 2 et 3 : Les incontournables sur la côte d’Antrim

Belfast – Ballygalley (47 km)

Mais pour un amoureux des grands espaces, l’appel de la côte d’Antrim se fera sentir. Sous le soleil clément, vous épouserez les reliefs, entre terres et mer, passant d’un côté à l’autre en un clin d’œil.

D’un côté, les falaises et des vagues s’échouant avec fracas sur les rochers, de l’autre, des collines vertes, quadrillées par des murets de pierres et parsemés de petites tâches blanches : des moutons qui, dans l’immensité du paysage, paissent paisiblement. Vous passerez à hauteur du château de Carrickfergus.

Il faut jouer sur les deux tableaux en empruntant tantôt les vallées (Glenaan, Gledun) et parfois la côte, au moins aussi époustouflante que les « Cliffs » d’Irlande. 

Ballygalley – Ballicastle (59 km)

Vous arriverez progressivement jusqu’au plus célèbre site d’Irlande du Nord : la Chaussée des Géants.  Si vous avez la chance d’avoir une vue parfaitement dégagée, vous pourrez également voir les côtes écossaises en face, non sans émotion.

La côte comporte de petites stations balnéaires comme Cushendum ou des endroits plus sauvages, comme les ruines de Torr head.

Jour 4 : La Chaussée des Géants

Ballycastle – Downhill (50 km)

Démarre ensuite une partie des plus scéniques, mais… sur les traces des tours opérateurs ! Comme vous avez la chance d’être véhiculés, arrangez-vous pour vous rendre au pont suspendu de Carrick-a-Rede le matin pour être au calme et à la Chaussée des Géants.

Le spectacle est inoubliable ! Si le phénomène trouve bien sûr des explications géologiques (les 40 000 colonnes de basalte hexagonales sont nées du refroidissement d’une coulée de lave, il y a 60 millions d’années, le folklore irlandais y voit, quant à lui, l’œuvre de Finn MacCool, un géant irlandais).

Partez ensuite en direction de Downhill, où se dresse le temple Mussenden. Construit sur un modèle Vespasien, il domine une étendue de plage de onze kilomètres sur laquelle vous pourrez même marquer une pause.

Les guides pour découvrir l’Irlande du Nord

Photo de guide-belfast-et-la-chaussee-des-geants-lonely-planet

Guide Belfast et la Chaussée des Géants (Lonely Planet...

Ces prix ont été actualisés le 18/04/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de guide-belfast-petit-fute-2020

Guide Belfast (Petit futé 2020)

Ces prix ont été actualisés le 18/04/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Jour 5 : Derry – Londonderry

Castlerock – Derry/Londonderry (42 km)

Depuis les rochers, on distingue la ville de Derry-Londonderry en contrebas, vous verrez le train passer toutes les 20 minutes. Un tunnel a été spécialement creusé dans le « cliff » pour son passage.

Mais vous rejoindrez naturellement la ville en camping-car et vous aurez encore le choix de sillonner le littoral ou de gravir quelques monts pour de splendides points de vue au gré des conseils que vous pourrez avoir.

Derry-Londonderry, une ville qui comme vous l’aurez constaté porte officiellement deux noms, dont l’usage reste clairement connoté. La première étant en principe usité par les Irlandais du nord républicains (majoritairement catholiques) et la deuxième par les unionistes fidèles au Royaume-Uni (et majoritairement protestants).

À moins d’être sûrs de qui se tient en face de vous, utilisez les deux pour plus de diplomatie ! Cette ville a en effet été au centre des troubles historiques en Irlande du Nord.

Avec le programme pour la réconciliation, beaucoup de choses ont été faites pour expliquer l’histoire de Derry-Londonderry aux touristes et maintenir les accords de paix.

Réservez votre visite guidée dans le Bogside pour 22 €

Jour 6 – 7 : Traversée jusqu’aux Mournes Mountains

Derry/Londonderry – Warrenpoint (90 km)

Si vous avez le temps, faites un détour jusqu’au comté du Donégal en République d’Irlande (désormais réputé pour avoir accueilli le tournage du dernier Star Wars).

Nous n’avons pas eu le temps de nous y rendre lors de notre périple, mais sachez qu’il s’agit du comté favori des Irlandais du Nord.  Notre itinéraire traverse ensuite le comté de Tyrone, et le plus grand des six comtés d’Irlande du Nord à l’intérieur des terres.

C’est une région de tourbes, bordée par les montagnes Sperrins. Il faut vouloir se perdre, sur des petites routes de campagne typiques, pour découvrir un paysage marqué par l’âge de pierre et l’âge de bronze.  Ces sites ne sont pas toujours bien indiqués – à moins de disposer des bons points GPS -, alors ouvrez l’œil pour ne pas louper le coche !

Les sites à visiter :  Loughmacrory wedge Tomb, Creggandeveskyn, Beaghmore Stones autour de la route A 505. 

Vous pouvez ensuite retourner à Belfast par la côte pour reprendre un ferry jusqu’en Écosse ou en Angleterre, ou jouer les prolongations en Irlande voisine.

Nous avons quant à nous opté pour la deuxième option et vous pourrez retrouver prochainement notre circuit en Irlande.  Dans les deux cas, on ne saurait trop vous conseiller de faire une escapade dans les Mournes Mountains.

La route du littoral entre Kikeel et Newcastle est très belle. Le coin offre là encore de quoi bivouaquer tranquillement. Vous ne dérangerez guère que les moutons !

Poussez jusqu’à Warrenpoint pour admirer la vue sur les montagnes au soleil couchant : un tableau à la fois sauvage et romantique !

Guides et cartes pour visiter l’Irlande

Photo de guide-irlande-routard-2023

Guide Irlande (Routard 2023)

Ces prix ont été actualisés le 18/04/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de guide-vert-michelin-2023

Guide Vert (Michelin 2023)

Ces prix ont été actualisés le 18/04/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de guide-lonely-planet-2020

Guide (Lonely Planet 2020)

Ces prix ont été actualisés le 18/04/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de carte-routiere

Carte routière

Ces prix ont été actualisés le 18/04/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Comment voyager en Irlande du Nord ?

Formalités

Les ressortissants de l’Union européenne sont exemptés de visa et sont admis en Irlande du Nord (au Royaume-Uni donc) sur présentation d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport en cours de validité.

Le référendum du 23 juin 2016 n’induit pas de changement à ce stade sur la libre circulation.

 

Se rendre en Irlande en Ferry

Il n’y a pas de ferry direct pour l’Irlande du Nord. Vous avez plusieurs possibilités pour vous y rendre. Prendre un ferry de Cherbourg en France à Dublin en Irlande (100 km de l’Irlande du Nord) ou de Roscoff à Cork. 

Si vous avez prévu de visiter le Royaume-Uni en amont, prenez par exemple un ferry de Liverpool à Belfast. 

Conduire un van, un fourgon ou un camping-car en Ulster

Routes

En Irlande du Nord, on roule aussi à gauche ! Soyez alors bien attentifs. Ce n’est pas toujours simple au début, mais après quelque temps, votre « cerveau » s’y habituera.

Attention aux réflexes qui reviennent au galop ! Aux abords des lieux touristiques, des panneaux « Drive on left » vous le rappelleront. Prenez garde également aux distances kilométriques indiquées en miles et en yards.

Distance

1 mile = 1,6 km 

1 yard = 0,91 m.

Les limitations de vitesse

En ville, 30 miles/h (48 km/h)

Sur route, 50 miles/h (80 km/h),

Sur autoroute, 70 miles/h (112 km/h).

Le taux d’alcoolémie légal maximal est de 0,8 g / litre.

Aires / Campings en Irlande du Nord

Il y a peu d’aires de services dédiées aux camping-cars, vous trouverez des campings le long des côtes (entre 20 et 30 € la nuit) mais quasiment pas dans l’intérieur des terres.

Pour Belfast, il existe des parkings payants et sécurisés en centre ou des aires de services et campings, mais assez éloignés.

À Londonderry / Derry, il faudra vous contenter de parkings. Nous vous conseillons d’utiliser les applications de stationnement pour trouver où stationner.

 

Brit Stop

Les bivouacs discrets et courts sont facilités par les espaces peu fréquenté, notamment durant la basse saison.

Aussi, un guide « Brit Stops » (sur le principe de France Passion) valable dans tout le Royaume-Uni (36 £ avec envoi soit 41 €) a été édité et vous permet de vous stationner sur les parkings des pubs, restaurants, fermes, magasins. 12 étapes sont répertoriées en Irlande du Nord (www.britstops.com).

Notre conseil : Vous pouvez demander à un pub / restaurant si vous pouvez stationner moyennant une consommation, il est très rare de se voir refuser l’hospitalité.

 

Vie quotidienne en véhicule itinérant

Monnaie

La Livre sterling divisée en pences. 1 £ = 1,15 € (janvier 2023). Attention, avec le Brexit, le taux évolue régulièrement. Il était par exemple au plus haut en novembre 2015 (1 £ =1,42 €) et au plus bas en août 2017 (1 £ = 1,08 €).

Il est souvent difficile de trouver des bureaux de change et pas très avantageux de changer des espèces. Privilégiez plutôt un retrait important avec votre carte bleue pour minimiser les frais bancaires.

Coût de la vie

Il est sensiblement le même qu’en France. Les repas sont un peu plus chers : comptez environ 14 € pour un déjeuner, 26 € pour un dîner. La bière est moins chère (4 € la pinte) mais le vin, 30 % de plus qu’en France.

Carburant

Le diesel est approximativement de 1,80 €/litre.

Adaptateurs

Attention les prises électriques sont en 230 V, prévoyez donc vos adaptateurs. De même pour ceux qui utilisent du GPL, pensez à l’embout de remplissage adéquat (ACME).



2 réponses sur “L’Irlande du Nord en camping-car : Belfast et les trésors de la côte d’Antrim”

Bonjour,

Le circuit l ‘Irlande du nord que vous avez effectuez nous séduit, par contre nous sommes débutant dans le domaine du camping car, et sauf erreur de ma part vous n’avez pas indiquez vos lieux de halte, aussi ma question est la suivante, où vous êtes vous arrêté, camping sauvage, camping, chez l’habitant?

Je vous remercie par avance pour votre retour,

Bien à vous

Bonjour,

En Irlande du Nord comme en Irlande, il n’était pas évident de trouver des aires de services, contrairement à la France. De plus, quand nous avons réalisé ce circuit nous étions en hiver, les campings étaient tous fermés et les aires service que nous avons trouvé était parfois en hors gel, ce qui rendait les choses compliquées ! Trouver des aires services était une contrainte de notre séjour. Pas pour dormir : l’Irlande du Nord est un pays où le bivouac sauvage est largement toléré et les grands espaces propices, c’est ça qui est génial ! Attention toutefois à s’assurer de ne pas être sur des terres privées et bien sûr respectueux de l’environnement (On se sent obligés de l’écrire, même si c’est une évidence pour la majorité d’entre nous. Apparemment certains feraient n’importe quoi). L’Irlande aussi hors des parc nationaux.

Le problème était davantage les services. On vous conseille pour cela l’application Park 4 Night ou Camper stop qui doit en référencer pas mal. Un guide nous a aussi un peu aidé au Royaume-uni, c’est le BritStop, équivalent de France Passion, qui répertorie des endroits, Pubs en majorité et quelques fermes qui vous accueillent bien volontiers (Un secret : les Pubs vous accueillerons en très grande majorité les bras ouverts pour une nuit pour peu que vous y buviez une pinte ou un café le matin…

Ce sera plus difficile pour les villes de Derry et surtout Dublin (au sud). Là on a fait du parking/ parking relais. C’est peu glamour, mais ne nous leurrons pas, en camping-car on a pas toujours des bivouacs de rêve ! 🙂 Bienvenue ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.