fbpx

La routes des Crêtes des Vosges

Cette route touristique magnifique, reliant Sainte-Marie-aux-Mines à Cernay, permet d’admirer les paysages les plus caractéristiques des crêtes entre Vosges et Alsace sur près de 90 km.

Du nord au sud, on passe par le col du Bonhomme, le col de la Schlucht, le massif du Hohneck, le Markstein, le Grand Ballon et le Vieil Armand. Bonne escapade !

Départ de Sainte-Marie-aux-Mines

Adossée aux massifs des Vosges, Sainte-Marie-aux-Mines, a été marquée comme son nom l’indique par des siècle d’exploitation minière. Au nord, c’est le départ de la route des Crêtes des Vosges qui sillonnent les cols et les ballons jusqu’à Cernay.

Au retour d’un périple dans les Vosges du Nord, nous avons séjourné dans le petit camping Les Reflets du Val d’Argent avant de nous lancer à la conquêtes des ballons vosgiens.

Le col du bonhomme

Le col du Bonhomme culmine à 949 mètres d’altitude. Point stratégique entre Alsace et Lorraine, ce fut un haut lieu de bataille de la première Guerre Mondiale, comme en témoigne des monuments dressés à son sommet.

Mais c’est un avant goût des paysages si caractéristiques des Vosges, entre forêts de sapins, chaumes, verts pâturages et points de vue sur les vallées.

Acheter l’atlas routier France spécial camping-cars / vans

Les lacs d’altitude des Vosges

En redescendant le col, vous avez rendez-vous avec de jolis lacs d’altitude, dont le splendide Lac Blanc. En été, il y a plusieurs activités Outdoor autour de la station.

Mais on peut aussi tout simplement marcher autour du Lac où s’attaquer à une grimpette assez coriace pour admirer la vue.

Direction le col de la Schlucht

A quelques kilomètre à peine, sur la commune d’Orbey, on découvre une autre surface : le lac Noir, barrage hydro-électrique nommé ainsi en référence à ses teintes sombres.

Direction cette fois le col de la Schlucht,  en passant par la réserve du Gazon du Faing. Un nom qui désigne les tourbières et leurs végétations typiques qui tapissent le sommet.

Le Hohneck, troisième plus haut sommet des Vosges

En poursuivant la route des Crêtes, la prochaine ascension est celle jusqu’au Hohneck. Culminant à près de 1 400 mètres d’altitude, le Hohneck est notre sommet préféré.

Nous avons eu l’occasion de l’atteindre à pied lors de nos différentes randonnées dans les Vosges. La récompense à chaque fois garantie avec ce panorama à couper le souffle !

Le Markstein

On reprend la route, en direction du prochain sommet : le Markstein. Domaine skiable en hiver,  c’est également un endroit réputé pour les activités pleine nature durant la belle saison.

Une belle mise en bouche avant de s’attaquer au plus haut sommet des Vosges, le Grand Ballon !

 Le Grand Ballon, le plus haut sommet des Vosges

Du haut de ses 1 424 mètres,  le Grand Ballon est le toit des Vosges. Il offre également un panorama exceptionnel depuis l’Observatoire Militaire, radar actif utilisé par l’aviation civile.

Après cette boucle au sommet, la dernière étape de cette route mythique mène au Vieil Armand en passant par le Col Amic.

N’oubliez pas de faire une pause dans une de ces auberges typiques qui sert le traditionnel repas Marcaire !

 

Acheter le guide officiel des aires de services

Nous vous conseillons l’auberge de Freundstein, sur la route du col Amic, ou encore l’Auberge du Molkenrain pour son ambiance chaleureuse, après le Vieil Armand.

Hartmannswillerkopf

Le Hartmannswillerkopf autrement appelé le Vieil Armand surplombe la plaine d’Alsace, sur les hauteurs de Wattwiller à 956 mètres.

Sommet disputé par les armées françaises et allemandes durant la première Guerre Mondiale, c’est un haut lieu de mémoire des combats tragiques s’y étant déroulés.

Cernay, le retour dans la vallée

Cette itinérance sur la route des Crêtes des Vosges se termine dans la vallée à Cernay. Nous pouvons vous conseiller le Camping Huttopia Wattwiller, où nous avons passé deux nuits.

C’est une relativement grosse structure, mais sa situation en plein coeur de la forêt et la qualité des services et des prestations proposés, en font un lieu agréable et ressourçant.

Vous pouvez même louer des vélos électriques pour partir à la conquête du sommet !

 

De là, vous pouvez éventuellement poursuivre sur la route des vins d’Alsace, ou vous faire quelques randonnées, récompensées par les spécialités gastronomiques de la région !

Texte et photos : Pauline Moiret-Brasier & Simon Daval  / 

Cet article contient des liens affiliés. Si vous effectuez des réservations, n’hésitez pas à passez par ceux-ci pour soutenir nos Péripléties : une petite commission nous sera reversée (sans surcoût pour vous).



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.