fbpx

Bilan Tour d’Europe : notre année de voyage en camping-car !

On l’a fait ! 14 mois sur les routes, 35 000 kilomètres parcourus, et 25 pays traversés. Nul besoin de partir à des milliers de kilomètres pour cela :  nous avions choisi de voyager en Europe en camping-car ! Vécu, ressentis, infos utiles, budget… Cet article fait le point sur cette expérience hors du commun !

Publicité


Nous avions la jeunesse, l’emploi, l’appartement en location, et puis un jour nous avons tout quitté pour partir plus d’un an sur les routes avec notre petit Swinguy.

Nous voulions vivre une expérience loin du quotidien,  hors des sentiers battus, le plus proche possible des gens, de leurs cultures et de leurs modes de vie.

C’est aussi simple que ça, mais tout ne ça s’’est pas fait en un claquement de doigt.

Découvrez toutes nos vidéos !

Un an sur les routes européennes

« Et  pourquoi pas un tour du monde en camping-car ? » Combien de fois nous avons entendu cette phrase ? Non… car un an, c’est déjà bien trop court pour découvrir les possibilités d’évasion qui se trouvent à quelques kilomètres de chez nous. 

Tous ceux qui sont partis le savent, quand on vit longtemps sur les routes, ce ne sont pas des vacances. C’est plutôt un rythme de vie qui s’installe, un quotidien qui vous appartient, avec de nouveaux repères, une nouvelle réalité.

14 mois de voyage, 35 000 kilomètres, 30 pays traversés

Voyager comme nous l’avons fait, ce n’est pas faire du tourisme. Au terme de 14 mois de voyage et plus de 35 000 kilomètres parcourus, on peut vous le dire !

Il ne s’agit pas vraiment non plus de « chance », comme on a pu souvent se l’entendre dire.  Parce que cette aventure, comme d’autres d’ailleurs, ne tient rien du hasard. 

Notre Tour d’Europe en camping-car de janvier 2016 à mars 2017.

 

75 idées de circuits en Europe !

Découverte du Vieux continent : un véritable périple !

Elle a été faite de volonté, de choix, de priorités, de risques. La seule chance étant d’avoir une santé suffisante et de posséder une nationalité qui nous offre l’opportunité d’aller à peu près partout où l’on souhaite… 

Malgré la distance, il y a des personnalités que vous rencontrez en voyage, qui s’avèrent être plus proches de vous que certains de vos concitoyens. Vous avez déjà ressenti ça vous aussi ?

Il y aussi ces Français qui comme nous, sont partis vivre une aventure ailleurs, donner un sens nouveau à leur vie. Nous en avons rencontré plusieurs d’entre eux, et nous avons eu aussi cette impression de les connaître depuis toujours (certains se reconnaîtront en lisant ces lignes). 

C’est dans ces moments de partage autour de choses simples que l’on sait pourquoi on aime voyager. Tout prend une autre dimension et l’on ouvre les yeux sur l’essentiel.

Le camping-car en Europe : un bon choix ?

Le camping-car (le nôtre est un Hymer Swing 494, regardez notre visite) a été un bon moyen de vivre cette aventure.

Grâce à lui, nous avons vécu une expérience formidable, vivre au rythme de la nature et de la lumière à contempler des paysages merveilleux pendant des levers et des couchers de soleil.

Du fait de son petit gabarit, il nous a permis de nous « fondre » dans les campagnes et les petites villes et d’y faire beaucoup de rencontres, chose qui aurait été différente si nous avons voyagé en avion par exemple.

Nous avons saisi l’opportunité de voir plus loin que le pas de notre porte, de fréquenter des gens géographiquement et culturellement éloignés, enthousiastes à l’idée de nous parler de leur quotidien et de leur culture, de leurs aspirations.

Le point commun à tous ? Une ouverture et une curiosité face au monde extérieur. C’est bien cela l’essentiel et la principale leçon du voyage, non ?

Le seul véritable voyage, le seul bain de Jouvence, ce ne serait pas d'aller vers de nouveaux paysages, mais d'avoir d'autres yeux, de voir l'univers avec les yeux d'un autre, de cent autres, de voir les cent univers que chacun d'eux voit, que chacun d'eux est (...)

Marcel Proust

Vous voyagez en camping-car ? Inscrivez-vous à notre newsletter !

Aires de services, galères, sécurité : les joies du voyage itinérant

Entrons dans le vif du sujet ! Tous ceux qui sont partis le savent, quand on vit longtemps sur les routes, ce ne sont pas des vacances.

C’est plutôt un rythme de vie qui s’installe, un quotidien qui vous appartient, avec de nouveaux repères et  beaucoup d’intensité dans la joie… mais aussi dans les difficultés. Chaque petit rien du quotidien peut devenir problématique. Cela ne le rend pas moins génial, mais il faut le savoir et ne pas trop idéaliser ce mode de vie.

Se laver, se chauffer, se stationner…

Il faut aussi se doucher dans un espace réduit,  trouver de l’eau pour se doucher, faire sa vaisselle, cuisiner, donc… trouver de quoi vider régulièrement les eaux usées et les toilettes.

Laver ses vêtements assez régulièrement pour ne pas empiéter sur l’espace inutilement. Extraits choisis !

Chauffage en panne en plein hiver !

Avec un minimum d’organisation et les bons outils, nous avons toujours bien géré ses aspects de vie quotidienne. Mais parfois il y a des imprévus.

Notre combiné chauffage / chauffe-eau Truma était tombé en panne en pleine hiver quand nous étions au Royaume-Uni, ça peux vite vous saper le voyage, croyez-nous ! Se réchauffer avec de la vapeur de l’eau bouillante, ce n’est pas le top au niveau du taux humidité intérieur !

 

Gaz en camping-car : comment gérer son autonomie ? 

Pensez y si vous recherchez votre véhicule de loisir idéal en vue d’un tour d’Europe. Nous, nous avons opté pour le GPL, que nous utilisons encore depuis.

Gaz en camping-car ? On a choisi le GPL !

Cela n’aurait rien changé au problème purement technique, mais cela nous aura permis de faire des économies et d’éviter de galérer avec les consignes des bouteilles de gaz ! Le sujet vous intéresse ? Voici notre tutoriel vidéo CC TUTO pour la peine !

Stationner dans les pays européens

Et puis en voyage, il faut aussi trouver des de services et campings, ou des endroits calmes, et à l’abri des intempéries.

Là encore à force de pratiques et avec les bon outils on a trouvé facilement de bons bivouacs, de bonnes aires de services, et des petits campings familiaux. Et ça, c’est très variable d’un pays à l’autre.

On vous en reparlera en détails prochainement dans un autre article, promis !

Et le pipi du matin ?

Se retenir de faire son petit besoin le matin parce que vous êtes en pleine ville et que  vous n’avez pas d’autres choix, nous en avons fait l’expérience en Ukraine, et c’était – on vous assure – l’horreur et c’est des tensions en couple assurées !

Le guide des aires de services en Europe

 Attention au choix du véhicule !

C’est aussi pour cela que Swinguy, notre compagnon de route a été d’un précieux support de nos aventure. Équipé de coffres de toit, cette capucine de 4,90m de long et de 3,20 de haut, notre Capucine Hymer Swing 494, 1.9 TD de 90 CV ne nous a jamais fait défaut. 

D’où l’importance de bien choisir son véhicule et ses équipements en fonction de ses désirs de voyages, d’imaginer son itinéraire, ses besoins, avant même de se poser la question du combien coûte un tour d’Europe

Van ou camping-car : quelles différences en voyage ?

Travailleurs nomades, c’est possible ?

Dans notre cas, il s’agissait de coupler ce type d’aventure insolite avec un travail d’écriture, de photographie, de montage, de mise en page de notre site internet, puis de nos réseaux sociaux. Nous étions non seulement des voyageurs, mais aussi des travailleurs nomades. 

Des chroniques dans la presse et à la radio

Chaque semaine, nous consacrions également du temps pour envoyer des chroniques à des médias de notre région (radio France Bleu Belfort Montbéliard et journal L’Est Républicain).

 

Tour d’Europe : notre interview bilan !

 

L’autonomie en électricité et la connexion internet

Il fallait constamment trouver de l’électricité pour charger les ordinateurs, destocker, trier nos photos, monter nos vidéos, sauvegarder nos données et les mettre à l’abri, écrire… Tout cela nous imposait un rythme de vie par delà le voyage et des contraintes.

Avec le recul, s’il fallait changer quelque chose à nos équipements nous aurions travaillé sur le fait de gagner en autonomie en électricité en nous équipant notamment d’un convertisseur et de batteries plus puissantes.

 

5 % de réduction sur votre KIT SOLAIRE Tour d’Europe avec le code PERIPLETIES

 

De même, il nous fallait trouver une bonne connexion internet pour envoyer nos chroniques, publier sur les réseaux sociaux, pour donner forme à notre aventure, à travers à notre site web. 

Paradoxalement c’est dans les pays les moins « développé » que nous avions plus facilement accès au réseau Wifi. 

Un autre solution consistait à acheter des clefs 4G dans chaque pays que nous traversions. Ce n’étais pas une mince affaire parce que cela amenait à chercher des solution technique plutôt que de profiter du voyage.

 

Acheter un routeur wifi 4G pour l’Europe

Nous ne nous en plaignons pas. C’est un projet que nous nous étions fixé et que avons mené avec un plaisir certain !

Nous voulons simplement montrer tout ce qui se trouve derrière une telle aventure et qui ne saute pas automatiquement au yeux, à travers l’écran ! Ne vous imposez ces contraintes si vous n’en avez pas l’utilité, vivez le voyage, l’instant présent.

Les dérives d’Instagram et des réseaux sociaux ?

Avec la mode de la Vanlife et la place importante des réseaux sociaux, on se représente le voyage comme un idéal de vie, de liberté…

Mais il ne faut pas croire que derrière les « belles photos », tout est toujours facile et merveilleux. 

 

D’ailleurs vous nous suivez sur Instagram ?

À force de donner la primeur qu’on donne aux images et la tendance à ne montrer que le beau, le grandiose, l’extrême, on déforme la réalité.

C’est quelque chose à laquelle nous avons essayé de participer le moins possible, en tentant de faire voir toutes les facettes du voyage et ce qui le rend si magnifiques à nos yeux. 

Ce blog pour partager les coulisses

C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons à coeur de vous diffuser sur ce blog, les reportages de nos aventures et parfois des coulisses : préparatifs, vie quotidienne et pratique, conseils aux voyageurs et aux camping-caristes.

Budget : combien nous a coûté ce tour d’Europe ?

Le nerf de la guerre ! Pas vrai ?  Combien mettre de côté pour un tel périple ? On sait que la plupart d’entre-vous voudrait une somme toute faite, ce n’est hélas, pas si facile.

En fonction des pays que vous souhaitez traverser, le véhicule avec lequel vous circulez, votre budget peut varier. On fera le point, sur notre budget en détail dans un futur article. Mais voici déjà quelques pistes.

14 mois en Europe, 15 000 euros de budget

Pour deux personnes, 14 mois de voyage, 35 000 kilomètres dans 25 pays, nous avions un budget de 15 000 euros, hors achat du camping-car (15 500 euros d’occasion).

Ainsi est-il plus pertinent de parler de moyenne mensuelle, située autour des 1200 euros. Avec d’énormes contraste entre des périodes passées en Norvège, ou dans les Balkans.

La formation « Nos secrets pour économiser rapidement » à 39 € au lieu de 49 € avec le code PERIPLETIES2020

Essence, alimentation : les principaux postes de dépense

Les principaux postes de dépense reste le carburant et les traversées en ferry qui compte pour 8500 euros dans notre budget. Le reste étant l’alimentation, des sorties que l’on peut s’offrir.

Alors, un road trip européen ça vous tente ?

Partir, cela représente surtout une certaine « mise en danger » : quitter son appartement, sa famille, ses amis, son emploi, vivre une année sans revenus, etc.

Bref, faire des choix, trouver des solutions et faire face à l’incertitude quant au retour…

Bienvenue au club !

C’est pourquoi vous l’aurez compris, un an de voyage comme celui que nous avons vécu ne peut certainement pas laisser la place au retour à la « vie normale ».

Si tout cela ne vous fais pas peur et que vous êtes capable de surmonter quelques angoisses, alors bienvenue au club, vous êtes faits pour vivre cette expérience de Tour d’Europe en camping-car !

 

Texte et photos : Pauline Moiret-Brasier & Simon Daval

Cet article contient des liens affiliés. Si vous souhaitez effectuer ces achats, n’hésitez pas à passez par ceux-ci pour soutenir nos Péripléties : une petite commission nous sera reversée (sans surcoût pour vous).

Publicité




1 réponses sur “Bilan Tour d’Europe : notre année de voyage en camping-car !”

c’est vrai que ca a un cout de partir sur une dureé de 1 an comme vous par ex mais pour des personnes en retraite c’est quand méme différent je pense ya un voir 2 salaires qui tombe tout les mois donc c’est plus facile niveau budget a part ca je vous suivaient deja sur youtube et insta maintenant news letters tres bon site bravo je suis c ariste depuis 2 ans la retraite dans 6 ans et la je pense que ca sra le tour d’europe un peut moins long que vous mais plein de projet en téte ciao merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.