fbpx

Chauffage, conduite, aires de stationnement, équipements… Notre séjour à la neige en camping-car !

Des vacances à la neige en camping-car, c’est possible ? Oui ! Il faut prendre quelques précautions mais le jeu en vaut la chandelle, ne serait-ce que pour quelques jours !

Voici nos conseils basés sur notre propre expérience, nos erreurs, nos réussites et des conseils d’habitués.

Recevez nos conseils et bons plans directement par mail !

L’hiver, stations et pistes de ski sont ouvertes aux campings-caristes

En camping-car, nous nous sommes toujours arrangés pour passer l’hiver dans les pays chauds ou tempérés.

Octobre en Écosse, novembre-décembre en Irlande, janvier en Andalousie, Février au Portugal…

On ne s’était jamais encore engagés avec notre Hymer Swing 94 sur les routes enneigées… jusqu’à cet hiver.

Exit les Alpes, on dort au pied des pistes de ski du Jura

Nous avons jeté notre dévolu sur les Montagnes du Jura. Situées en Franche-Comté dans le Haut-Doubs, près de chez nous, il s’agit de moyenne montagne, parfait pour s’aérer l’esprit, tester la conduite sur neige, le comportement du camping-car par grand froid.

D’autant qu’on ne savait pas précisément ce qui nous attendait : Notre chauffage serait-il suffisant ? Les aires des services seraient-elles accessibles ? 

Nos pneus tiendraient-ils la route ? Les routes et les parkings seraient-ils suffisamment déneigés ? Où pourrait-on stationner … ?

Campings, fourgons, van… des véhicules équipés pour le froid et la neige

Le froid n’est pas un problème si votre véhicule est suffisamment isolé.

Notre Hymer Swing 94 a beau être un relativement ancien modèle, l’isolation est assez soignée.

On identifie tout de même facilement les ponts thermiques et les endroits où on peut mieux faire (intérieur des placards, et le plancher notamment).

Renforcer l’isolation du véhicule

Dans notre cellule une fois chauffée, cela n’empêche pas qu’on se sente comme dans un cocon, surtout depuis que nous avons réalisé la séparation de la cabine et de la cellule.

Le froid passe en effet par le pare-brise et les vitres à l’avant du véhicule.

Nous avons un store occultant pour pare brise et fenêtre que l’on renforce avec une couverture multicouche pour le pare-brise.

Les couvertures isolant multicouches

Il existe divers couvertures isolantes. Cela va du rideau à placer entre la cabine et la cellule à la couverture thermique pour par par-brise, capot, en passant par des housses ou jupes de protection.

Le choix dépend de l’utilisation que vous voulez faire de votre véhicule à la neige :  vous posez quelques jours au même endroit ou bouger régulièrement…

Pour conduire, pensez aux pneus neiges ou chaussette

L’idée de conduire sur la neige est redouté par pas mal de personnes. Mais si l’on adapte sa conduite aux conditions et que l’on est bien équipé, cela se passera bien.

Il faut réduire sa vitesse, augmenter les distances de sécurité, rester concentré et vigilant.

De même, privilégiez le frein moteur en descente, maintenez une conduite douce et sans mouvement brusque, regardez loin devant.

Nous n’avons pas monté les chaînes mais…

Bien qu’ayant des pneus Michelin Agilis conçus pour du tout terrain en excellent état, on se savait un peu limite, sans pneus-neiges, ni-chaînes.

On a donc pris soin de se renseigner sur la météo, de rester quasi exclusivement sur les axes déneigés.

Nous avons en contourné ceux qui ne l’étaient pas, en attendant le matin le passage des chasses-neiges et des saleuses au matin.

Quand les conditions se dégradaient (notamment en cas de verglas ou de tempête de neige) nous nous arrêtions en attendant de repartir dans des conditions plus propices.

Les pneus neige bientôt obligatoires

Afin d’être plus serein, on ne saurait trop vous conseiller d’opter pour des pneus neiges si vous envisagez des séjours longs ou des pneus quatre saisons si c’est occasionnel.

N’hésitez pas à vous équiper également de chaînes ou de chaussettes.

Les pneus neiges devraient de toute façon être obligatoires à partir de novembre 2021 dans certaines régions de montagne.

Trouvez les prix de vos pneus 4 saisons

Trouvez les prix de vos pneus Hiver

Stationnement : Trouvez les aires et les parkings déneigés

Auprès chaque station de ski, que ce soit dans les Alpes, les Pyrénées, les Vosges, ou dans le massif du Jura, on trouve des parkings déneigés avec des emplacements réservés pour les camping-cars. 

Nous avons trouvé des bornes d’électricité (payantes). Pratique pour les véhicules qui ont des appareillages fonctionnant majoritairement à l’électricité.

En hiver, trouvez les aires de services avec des bornes non hors-gel

Certaines stations de sports d’hiver disposent des bornes pour faire le plein d’eau et la vidange des eaux grises.

Elles sont alors équipés d’un système anti-gel qui leur permet d’être en service.

Mais si on s’écarte des stations, on ne vous cache pas que la plupart du temps, les bornes de service au sein des communes de montagnes sont souvent hors gel…

Elles ne délivrent alors pas d’eau. D’où la difficulté pour faire les services.

Le principe des campings caravaneiges

Dans chaque région de montagne, il existe les Caravaneiges.

Il s’agit tout simplement de campings qui restent ouvert en hiver. Il est très facile de les trouver en cherchant sur Internet.

Dans le Jura, nous en avons identifié quelques-uns. On vous conseille néanmoins de réserver pour être sûr d’avoir un emplacement.

À la neige en camping-car : le chauffage suffit-il ?

L’avantage des Caravaneiges, c’est d’avoir plus de confort, de pouvoir brancher son camping-car, disposer de sanitaires et d’endroits pour faire sa vaisselle… au chaud !

De nombreux camping-caristes redoutent en effet le froid, le gel des tuyaux, des réservoirs d’eau ou la condensation, en pratiquant le camping-car par températures négatives.

On débrief point par point.

Chauffage gaz vs Chauffage carburant

En fonction de votre camping-car, fourgon ou van, vous chauffez peut-être sur le carburant du véhicule, ou autre… Nous concernant, on chauffe au GPL.

Nous possédons deux bouteilles de 20 litres reliées par un inverseur automatique que l’on recharge en station. Il est donc important de faire le plein de Gaz avant de partir.

Deux bouteilles pleines dureront environ 10 jours, mais parfois moins. Cela dépend de votre consommation et du nombre de personnes à bord. Donc soyez vigilant

Panne de chauffage : pensez à déblayer la neige sur le toit du véhicule

Il faut vérifier le bon fonctionnement du chauffage avant un départ à la neige. Notre chauffage Trumatic à air pulsé chauffe vite la cellule.

Mais il lui arrive de faire des siennes. Heureusement il nous a laissé tranquille durant le séjour.

Nous avons en revanche rencontré un problème avec la  neige sur le toit, qui obstruait la sortie de gaz…

Si le chauffage se met en sécurité par temps de neige, pensez à jeter un coup d’oeil !

L’hiver en camping-car, gare au gel !

Le réservoir d’eau propre étant situé à l’intérieur des camping-cars, généralement sous la banquette, il n’est pas sensé geler.

Mais vérifiez que les tuyaux soient bien isolés pour éviter tout risque de gel, d’implosion, de fissure ou de fuites lors du dégel….

Le gel des tuyaux

Nous concernant par exemple, nous avons eu un problème de tuyau gelé, une nuit par moins 6 degrés. Nous n’avions pas mis le chauffage suffisamment fort…

Impossible de tirer l’eau au matin ! La neige (bouillie) nous a permis d’avoir notre café du matin…Rien de grave pour autant, nous avons dû attendre que les circuits dégèlent tranquillement.

Nous savons qu’il faudra désormais être vigilants sur ce point et peut être revoir l’isolation des tuyau pour un nouveau séjour à la neige.

Le gel du réservoir des eaux grises

On peut potentiellement rencontrer davantage le problème sur le circuit des eaux grises, qui lui, est rarement isolé (sauf s’il est situé dans un double plancher).

Nous n’avons pas rencontré ce problème, mais la vanne des eaux grises a été bloqué par le gel.

Il a fallut attendre qu’elle dégèle pour ne pas forcer et pouvoir procéder à la vidange des eaux grises (un sèche-cheveux aurait été éventuellement le bienvenue).

L’hiver, les batteries déchargent plus vite

En hiver et par température négative, la batterie peut se décharger plus vite en cas d’arrêt prolongé.

Nous n’avons pas rencontré ce problème, mais surveillez régulièrement le niveau de charge et emporter des câbles de batteries au cas où vous ne puissiez pas redémarrer !

D’ailleurs, savez-vous comment calculer votre autonomie électrique ?

Lutter contre la condensation

C’est un problème qu’on connaît bien puisqu’il y a quelques années, nous avions des réticences à utiliser le chauffage au gaz la nuit…

Mais depuis nous sommes rassurés et le fait de chauffer ce petit espace, d’aérer suffisamment et d’utiliser un absorbeur d’humidité suffit à lutter contre la condensation.

Bien sûr en hiver il faut aussi compter avec les vêtements de neige, un peu humide, comme quand il pleut …

Faites une raclette dans votre camping-car !

L’ espace restreint par les affaires d’hiver

L’ espace salle de bain peut être réquisitionné ou l’avant de la cabine, qui dans notre cas est désormais isolé de la cellule.

Mais l’hiver d’une façon général on emporte davantage d’affaires ou de matériel avec soi. La place est restreinte, on envie les camping-cars avec des soutes ou des coffres de toit !

Et vous, allez-vous à la neige en camping-car ? Si jamais, vous avez vous aussi, d’autres astuces et recommandations, n’hésitez pas à les ajouter en commentaires, en bas de la page !

À bientôt et bonne route !

Pauline et Simon

Recevez nos conseils et bons plans directement par mail !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.