La vallée du Doubs en camping-car de Besançon à Arc-et-Senans

Cet itinéraire vous invite à la découverte de la charmante et secrète vallée du Doubs, dans les environs de Besançon.

Nature, gastronomie, sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco… C’est une destination idéale pour une semaine en van, en fourgon ou en camping-car !

Les guides indispensables pour visiter la Franche-Comté !


On sait ! Tout le monde adore… le Jura (nous compris) !  Mais quand on évoque la Franche-Comté, on regrette souvent que l’on se limite aux hauts massifs jurassiens, au lac Saint-Point, aux cascades du Hérisson, au saut du Doubs…

Souvent au détriment du reste de la région, qui revêt pourtant un charme fou !

Itinéraire en Franche-Comté dans les environs de Besançon

On vous propose donc de partir en road trip en Franche-Comté. Et pour ce premier itinéraire dans la région, commençons par la vallée du Doubs !  

Nous vous proposons d’explorer les environs de Besançon, où la rivière dessine parmi ses plus beaux méandres.

Direction Besançon par la route de Deluz

Depuis Deluz où se trouve une halte fluviale le long du canal, on vous conseille comme nous de suivre le Doubs jusqu’à Besançon. Le cadre est verdoyant et on ne peut plus bucolique ! 

Sur votre route, vous pourrez admirer des clochers comtois aux dômes impériaux, le château de Vaire-le-Grand, et découvrir les sources d’Arcier qui alimentent en eau potable l’agglomération du Grand Besançon.

Les trois sources d’Arcier sont la résurgence d’une même rivière souterraine qui récupère des infiltrations du plateau de Saône-Nancray sur le plateau qui domine la ville de Besançon.

Il existe plusieurs sentiers de randonnée. Une courte et agréable balade (2 km) vous emmène jusqu’à la source du Martinet.

Visiter Besançon, la ville aux sept collines

On continue à suivre le Doubs en passant par la “la Malate”. Non loin du restaurant “Au fil de l’eau” se trouve un parking où le stationnement des campings-cars et fourgons aménagés est possible.

On gagne alors très rapidement la ville natale de Victor Hugo. Le Doubs traverse le cœur de ville et oscille entre les sept collines environnantes, décrivant de jolis méandres, notamment la fameuse “Boucle”, qui délimite le centre-ville de Besançon.

Nature et sports outdoor à Besançon

Le tout offre un cadre de vie exceptionnel. Besançon est objectivement une ville très belle (la plus belle de Franche-Comté ?) aussi agréable que dynamique.

C’est ici d’ailleurs que nous avons tous les deux vécus pour nos études secondaires.

Vesontio” de son appellation romaine, est en effet en prise directe avec la nature, ce qui en fait une destination outdoor de premier choix. 

On conseille de stationner votre van, votre fourgon ou votre camping-car et d’y passer au moins deux journées pour en apprécier l’effervescence !

Visites et musées bisontins

La culture n’est pas en reste ! Ainsi, hormis un tour bien sûr incontournable à la Citadelle, vous aurez aussi l’occasion de visiter le musées des Beaux-arts, place de la Révolution.

Au centre-ville, vous trouverez aussi Le Musée du temps , témoignage de l’épopée horlogère, dont la ville conserve des traces indélébiles, sans oublier la Maison natale de Victor Hugo , ou la Cité des Arts, avenue Arthur Gaulard.

 

Terrasses, restaurants, shopping

Ville étudiante, Besançon est également très animée. Vous trouverez de nombreux restaurants, terrasses au bord du Doubs, sur la Place du marché et la Place du 8 septembre, (que les locaux appellent place Saint-Pierre).

La rue Bersot, rue de restaurants très animée, mais au rapport qualité-prix variables selon les établissements et la rue Claude Pouillet offrent aussi de beaux endroits où s’attabler.

Emplacements et campings : les endroits où stationner pour visiter Besançon

Bien que situé à proximité de la route départementale et de l’aérodrome, le camping de Chalezeule (à l’entrée de Besançon), au bord du Doubs, est un endroit stratégique, si vous comptez passer plusieurs jours pour visiter Besançon.  

De plus, la piste cyclable (Eurovélo 6 qui rejoint Nantes à Budapest) vous conduit directement au centre-ville.

Informations pratiques : 23 euros pour un véhicule et deux personnes + branchement électrique. Camping de Chalezeule, 12 route de Belfort, 25220, contact@campingdebesancon.com

L’aire de camping-car de Besançon : une solution pratique pour visiter la Boucle

Si vous comptez ne rester qu’un ou deux jours, Besançon possède une aire pour camping-car dans “la Boucle”, rue Canot, en direct du centre-ville et du tram !

Informations pratiques  : Besançon – Aire de camping-cars  Borne avec services de vidanges et plein d’eau. 5 euros pour 24h avec service. N 47°237793 et E 6°01579′ 

La Citadelle de Besançon, un site touristique incontournable

Parmi les visites incontournables lors d’une halte à Besançon, la Citadelle, édifice monumental signé Vauban et classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, veille de toute son ombre sur la ville.

La forteresse est facilement accessible à pied et en bus (ligne Ginko) depuis le centre-ville, (ou l’été en navette depuis le parking Charmars).

Musées, espaces animaliers et animations à la Citadelle

À l’intérieur, le site renferme le Musée Comtois, le Musée de la Résistance et de la Déportation (en cours de rénovation) et différents espaces animaliers.

C’est aussi un lieu d’animation, particulièrement durant l’été

Informations pratiques :  Retrouvez le guide des animations estivales 2021 sur le site internet www.citadelle.com.. Tarif de 5 à 10,90€. Gratuit avec le pass tourisme du Grand Besançon.  Accéder à la billetterie en ligne 

Randonner autour de Monfaucon 

Depuis Besançon, on monte facilement en direction du “premier plateau” du Haut-Doubs, par la côte de Morre, là où le roadtrip en van, fourgon ou camping-car prend tout son sens.

D’ailleurs, pour des balades et des vues exceptionnelles, un léger crochet par la colline de Montfaucon s’impose (614 mètres). On y trouve aussi des sentiers de randonnées et de VTT. 

Pour découvrir les sentiers de randonnées, on vous conseille l’application Grandes heures Nature, qui répertorie toute l’offre Outdoor autour de Besançon.

Les ruines du château de Montfaucon

Le belvédère à côté du fort offre encore une superbe vue sur la vallée du Doubs, Besançon, la Citadelle, et toutes les collines. Au sud, le panorama s’étend même sur le massif du Jura et les Alpes bernoises par temps clair.

Le bourg doit son nom et ses origines à la puissante famille seigneuriale des Montfaucon, qui, vers 1050, ont construit un château-fort dont vous pouvez voir les ruines pittoresques en contrebas (accès possible). 

Déjà des airs de Haut-Doubs

La suite de notre route vous emmène sur le plateau de Nancray

Les paysages du plateau sont légèrement vallonnés, si bien qu’avec les forêts de feuillus et les vaches montbéliardes qui paissent tranquillement dans les prairies, on se croirait déjà dans le Haut-Doubs.

Destination les Maisons comtoises à Nancray

On vous conseille vivement de flâner et de vous perdre sur les routes de Saône, Mamirolle, Naisey-les-Granges, pour apprécier pleinement ces paysages, puis de prendre la direction du Musée plein air des Maisons comtoises à Nancray.

Musée plein air et traditions de la région

Il s’agit avant tout d’un musée à ciel ouvert. Sur ce site de 15 ha ont été érigés des habitats typiques de la région (Maison bressane, ferme du Haut-Doubs, maisons à colombages du Sundgau, etc.).

Fait étonnant, ils ont été démontés de leurs lieux d’origine puis reconstruits in situ !

Un lieu tourné vers l’environnement et la biodiversité

On pourrait croire ce site tourné vers le passé, mais c’est au contraire un lieu de ressources et d’expérimentation autour des pratiques vertueuses, le développement durable et la biodiversité.

On y cultive des jardins biologiques, explore les plantes médicinales, la restauration sur place est exclusivement élaborée avec les produits francs-comtois issus des fermes environnantes.

Activités, ateliers et expositions temporaires aux Maisons comtoises

On trouve aussi des expositions temporaires qui questionnent notre rapport à l’environnement, des activités, ateliers, des stages et des journées thématiques, des événements type concerts, cours de cuisine tout au long de l’année et particulièrement durant les vacances d’été.

Informations pratiques : Musée des Maisons comtoises à Nancray. Retrouvez le programme de l’été 2021 aux Maisons comtoises.

Stationnement gratuit sur l’aire de camping-car du musée

Les Maisons comtoises ont aussi leur propre aire de camping-cars situé juste devant le musée.

Un endroit bien sympathique où passer la nuit dans un cadre typique de la région avec vue sur les reliefs du plateau. Des tables pique-nique sont à disposition de même qu’une borne de services.

Informations pratiques : Aire de camping-car de Nancray, stationnement gratuit. Accès plein d’eau à la borne par jeton de 2 €, à demander à l’accueil du Musée des Maisons comtoises.

Comté, Morbier, on savoure les spécialités franc-comtoises !

Depuis l’aire de camping-car, on rejoint le village en à peine dix minutes à pied par le chemin forestier. Vous trouverez dans le village la coopérative fromagère de Bouclans, une boulangerie et la brasserie artisanale de Nancray “Bière du Doubs”.

De quoi savourer un apéritif à base de Comté, Morbier, et autres spécialités de la région !

Suivre le Doubs jusqu’à Osselle

Nous mettons ensuite le cap sur Osselle, en passant par la départementale menant au rond point de Beurre, puis bifurquons pour emprunter l’itinéraire secondaire le long du Doubs, jusqu’à Avanne-Aveney. 

À cet endroit la rivière dessine de nouvelles boucles et le canal du Rhône au Rhin s’invite dans la danse.

Les routes ne sont guère très larges mais ne sont pas dangereuses. Une petite pause vers la base de loisirs canoë-kayak Woka d’Avanne nous permet de nous attabler pour midi à “L’épicerie du canal”.

Vue sur le Doubs depuis les ruines du château de Monferrand

Puis, notre route nous emmène jusqu’à Montferrand-le-château. Au sommet de la commune, des fortifications datant du Moyen Âge sont encore visibles, notamment l’ancienne tour de guet. 

Le belvédère offre un magnifique panorama sur un méandre du Doubs et les massifs avoisinant. C’est vertigineux donc attention tout de même à ne pas s’approcher du bord !

Le château de Thoraise, sur les rives du Doubs

En redescendant, on peut aussi apercevoir le château de Thoraise, qui faisait partie du même ensemble de fortifications appartenant à la famille de Montferrand.

Cela ne se voit pas du premier coup d’œil mais ce dernier est situé sur les berges du Doubs !

Direction la grotte d’Osselle

Cette partie de la route est l’une des plus agréables. On oscille entre les campagnes vallonnées, les forêts, les bords du Doubs ou du Canal du Rhône au Rhin, les massifs du Jura en ligne de mire.  

Sur votre route, la Grotte d’Osselle, rendue célèbre par le paléontologue Georges Cuvier, se visite d’avril à Novembre. 1,2 km de galerie sur les 14 que compte la grotte sont ouverts au public. 

Une nuit au camping d’Oselle-Routelle

La couleur des étendues d’eau et étangs de pêches du côté d’Osselle et de Sait-Vit flirte parfois avec le bleu lagon.

C’est certes moins flagrant que des endroits du Haut-Doubs ou du Jura  (Lac de Chalain ou Saint-Point), mais ce type de coins fréquentés par les locaux, offrent encore un coin paisible, propice à la détente. 

Accès à la base de loisirs pour les camping-caristes

Bien que jouxtant une carrière, la base de loisirs propose un camping familial, et bien aménagé au bord de du plan d’eau. Nous y avons passé une nuit calme.

À noter que l’accès à la base loisirs est gratuit pour les résidents du camping (4,5 € pour les extérieurs).

On peut aussi profiter des espaces de pique-nique et de barbecue, du point de restauration sur le site, lequel est animé durant la haute-saison ou louer des kayaks et des paddle pour flâner sur le lac.

 

Une future bornes de services devant le camping

Seul ombre au tableau, le camping d’Osselle, qui possède autant d’ emplacements pour les tentes que pour les vans, les fourgons et les camping-cars, ne dispose pas encore d’infrastructures pour effectuer les services de vidanges et le plein d’eau. Mais une aire de stationnement et de services verra le jour à l’horizon 2023-2024 dans le cadre de la restructuration de la base de loisir

Infos pratiques et renseignements :  Camping – Les lacs d’Osselle et bases de loisirs, 17 € l’emplacement camping-car pour 2 personnes avec électricité et accès plage.

Visite des Salines royales d’Arc-et-Senans

Les Salines Royales d’Arc-et -Senans ne sont désormais qu’à 13 kilomètres… une belle entrée en matière pour imaginer une suite de road trip dans la vallée de La Loue, autre petite pépite du Doubs en Franche-Comté !

Promis, ce sera pour plus tard. En attendant, impossible de résister à la visite des Salines Royales d’Arc-et-Senans, chef d’œuvre du  XVIIIe siècle, imaginé par l’architecte Claude Nicolas Ledoux.

Une manufacture de sel voisine de Salin, dans le Jura

La saline avait été imaginée au départ pour intensifier une production de sel jugée insuffisante par la toute proche saline de Salin dans le Jura.

Le sel, destiné à conserver les aliments notamment et sur lequel on prélevait la gabelle était une manne financière importante pour la royauté. 

Deux sites classés à l’Unesco à deux pas de Besançon

Claude-Nicolas Ledoux, avait donc imaginé une ville-manufacture moderne, imprégnée par les idées des lumières, destinée au bien-être des ouvriers nécessaires à la productivité.

Mais pas sûr que tous l’entendaient de cette oreille… D’ailleurs l’architecte ne fut pas en odeur de sainteté à partir de la Révolution…

Tout cela est très bien expliqué grâce à l’audio-guide. Il faut même savoir s’en détacher pour se laisser juste emporter par le génie et la magie des lieux, classé, comme la Citadelle de Besançon, au patrimoine mondial de l’Unesco !

Un cercle complet pour 2022 aux Salines

Ce lieu est juste époustouflant par sa beauté, la symétrie parfaite de l’architecture : un demi-cercle, allégorie de la course du soleil et des bâtiments qui se répondent comme par effet miroir, des jardins remarquables…

On le sait désormais, le projet de Claude Nicolas Ledoux était à l’origine de bâtir un cercle. Son ambition sera d’ailleurs achevé en 2022 avec le projet de nouveaux jardins destiné à compléter le cercle !

L’aire gratuite de camping-car de la Saline d’Arc-et-Senans

Le camping de la Saline, situé en périphérie du village accueille les camping-car dans un coin calme ombragé le long de la rivière.

Mais vous pouvez aussi profiter de l’aire de camping-car située derrière l’hôtel de ville à deux pas de la Saline.

Informations pratiques : Stationnement gratuit , services 2 € avec jeton à prendre à la mairie ou au Maxi.

Les guides indispensables pour visiter la Franche-Comté !

Découvrir la Franche-Comté en camping-car

Ainsi s’achève notre périple dans la vallée du Doubs en camping-car entre Besançon et Arc-et-Senans !

Nous aurons plaisir à vous faire découvrir à l’avenir d’autres coins de Franche-Comté dans le Doubs, le Haut-Doubs, où nous avons déjà passé l’hiver avec notre cher Swinguy, la Haute-Saône, le Jura et le Territoire de Belfort.

Pour les plus impatients (et pour préparer votre road-trip) on vous recommande l’achat du Routard Franche-Comté, qui reste une super référence, ou le blog de nos copines Lucie & Cécile À la conquête de l’est qui viennent de sortir un livre ” 111 lieux pour découvrir la Franche-Comté” (lien Fnac ou lien Amazon).

Texte et photos : Pauline Moiret & Simon Daval

Article écrit dans le cadre d’un partenariat avec Grand Besançon Métropole et Ville de Besançon (les lieux et activités ont été choisis et testés par nos soins).



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.