Que visiter en Turquie ? Les villes et sites incontournables à faire et à voir

Pays relativement méconnu des Français, la Turquie a pourtant tout pour plaire avec ses plages, ses stations balnéaires de bord mer Égée et Méditerranée, sites antiques et pas moins de 16 sites classés au patrimoine de l’Unesco.

Mais ses atouts s’étendent bien au-delà d’Istanbul et l’ouest du pays, dans le secret des montagnes anatoliennes et aux confins du Moyen-Orient… Nous en avons fait l’expérience à travers un voyage en Turquie en camping-car de 7000 km ! Et la Turquie est pour nous gigantesque coup de coeur !

Dans cet article : 

 

Visiter la Turquie en 10 jours ? Nos conseils

10 jours pour visiter la Turquie nous semblent le minimum, sachant qu’Istanbul ne mérite pas moins de deux jours de visite et que la Turquie est un grand… très grand pays !

Si vous ne voulez pas visiter le pays au pas de course, sélectionnez vos régions et sites en gardant à l’esprit que vous serez loin d’avoir tout vu !

Exemples de séjours en Turquie

  • Circuit en 7 jours : Istanbul-Izmir-Éphèse ou Istanbul/Cappadoce 
  • Circuit de 10 à 15 jours : Istanbul/Izmir-Éphèse/Pammukale/Cappadoce ou Istanbul-Izmir-La côte égéenne jusqu’à Antalya
  • Circuit de 20 jours à un mois : Istanbul/Safranboulou/Cappadoce/Antalya/Pammmukale et quelques sites de la mer Égée.
  • Circuit de 30 jours : Istanbul/Côte Égéenne/Pammukale/Antalya/Cappadoce.
  • Circuit de plus d’un mois : Vous pouvez faire ces incontournables et envisager d’aller plus à l’est, comme nous l’avons fait en camping-car dans toute l’Anatolie.

Quelles sont les plus belles villes à visiter en Turquie ?

Généralement, les Européens connaissent davantage la partie ouest de la Turquie, la plus touristique et tournée vers l’Europe. La visite d’Istanbul, ville située sur les deux rives du Bosphore entre l’Europe et l’Asie, constitue l’un des temps forts d’un séjour en Turquie.

Un séjour à Istanbul

On visite les monuments emblématiques de cette cité millénaire qui prit le nom de Bizance, Constantinople, puis Istanbul, lorsqu’elle devint la capitale de l’empire ottoman.

L’Aqueduc romain de Valens,  la mosquée bleue, Sainte-Sophie, le Palais Topkapi, la Citerne Basilique, le Grand Bazar, le Bazar aux Epices sont autant de choses à découvrir à Istanbul.

On peut aussi flâner sur les rives du Bosphore ou emprunter un bateau au coucher de soleil ou encore admirer la vue depuis un toit-terrasse.

Izmir, Bodrum, Antalya : plages, cités balnéaires et ruines antiques

Les villes d’Izmir, Bodrum, les sites antiques d’Ephèse,  font partis des sites incontournables en Turquie.

On poursuit généralement en direction de la fameuse côte turquoise, avec ses plages, ses vieux ports, ses stations balnéaires, Marmaris, Fethiyé et leurs hôtels avec vue sur mer, jusqu’à cité d’Antalya et le temple d’Apollon.

Pammukale, le château de coton

Pammukale est situé à l’intérieur des terres à 3 heures en voiture d’Antalya (240 km). On peut aussi rejoindre le site depuis la côte égéenne (Aydin) en 2h (126 km).

Ce  site désormais célèbre, car très instagramable (et c’est insupportable) est situé près de Hiérapolis, une ancienne ville thermale romaine fondée au 2e siècle avant J.-C.

On y trouve les ruines d’un théâtre, une nécropole de sarcophages, la piscine (Cleopatra Antique Pools), et donc les travertines de Pammukale (bassins blancs formant une tufière).

Guides et cartes pour visiter la Turquie

Photo de guide-turquie-ouest-centre

Guide Turquie (Ouest & Centre)

Ces prix ont été actualisés le 18/04/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de guide-turquie-2023-2024-routard

Guide Turquie 2023/2024 (Routard)

Ces prix ont été actualisés le 18/04/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de guide-turquie-anglais

Guide Turquie (Anglais)

Ces prix ont été actualisés le 18/04/2024 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Où partir en Turquie ? 3 lieux à visiter absolument !

Comme nous vous le disions précédemment, la Turquie ne se limite pas à l’ouest du pays et aux côtes de la mer égéenne et de la Méditerranée.

Au carrefour des civilisations, l’est du pays est marqué par ses influences grecques, perse, romaine, byzantine et ottomane.

De nombreux sites et vestiges archéologiques témoignent de ce passé historique extrêmement riche dans le sud est de ce qu’on nomme encore “l’Anatolie”.

1. Les paysages Cappadoce, le plus bel endroit au monde

La Cappadoce, la région la plus convoitée de Turquie est distante de 800 kilomètres d’Istanbul.

Le tourisme et les hébergements se concentrent à Gorëme, là où se situe le site monastique avec des églises troglodytes qui renferment elles-mêmes des peintures bizantines.  

Mais le parc de Gorëme couvre une étendue beaucoup plus large autour des villes de Nevşehir, Ürgüp, Avanos (la cité de la poterie) ainsi que les impressionantes cités souterraines de Kaymaklı et de Derinkuyu.

Nous en parlerons dans notre itinéraire en Cappadoce en camping-car.


2. Nemrut Dağı et le tombeau d’Antiochos Ier : site classé à l’Unesco

Le Mont Nemrut (Nemrut Dağı) à plus de 2300 mètres d’altitude et le tombeau d’Antioche 1er, roi de Commagène est l’un des sites antiques phares du sud-est de l’Anatolie, point de rencontre entre les civilisations millénaires . Autour, se trouvent également les cités de Kâhta et d’Arsemia.


3. Mardin, au coeur de la Mésopotamie

L’un de notre plus grand coup de coeur du voyage est incontestablement Mardin, dans le sud est de la Turquie, non loin de la frontière Syrienne, où tout rappelle la situation de cette cité au carrefour de l’histoire, des civilisations, des cultures et religions.

On peut aussi conseiller dans les alentours le monastère de Deyrulzafaran et des ruines antiques de Dara (mais cette zone sous tensions est formellement déconseillée aux voyageurs français).


Où voyager en Turquie ? L’est de la Turquie en camping-car

D’autres sites exceptionnels qui se trouvent encore plus à l’est et mérite l’attention des voyageurs, mais cela nécessite d’être véhiculé.

C’est le cas du palais İshak Paşa situé près de la frontière iranienne, de la cité et le lac de Van ou encore Ani, capitale de l’Arménie médiévale située à la frontière arméno-turque (zone sensible en raison des relations entre les deux pays).

Mont Ararat et Ani, la capitale d’Arménie en ruines

Tous ces sites se situent près du Mont Ararat,  le sommet le plus élevé de Turquie avec ses 5137 m. Il est nommé en turc Ağrı Dağı ; en arménien Արարատ ; en kurde Çiyayê Agirî, appelé Masis par les Arméniens, les Hellènes et les Hébreux.

Nous vous parlons de ces sites dans notre article consacré à notre périple de 7000 km en Turquie en camping-car. Si vous ne disposez pas de véhicule vous pourrez peut-être louer un camping-car sur place ou un véhicule auprès d’une agence à Istanbul, Ankara, Gorëme.

Que faire le long de la mer noire en Turquie ?

Beaucoup vous diront que ce n’est pas la partie saisissante de la Turquie. En effet, si l’on compare avec les côtes égéennes et méditerranéennes, disons que les bords de la mer noire sont moins taillés pour des vacances de type balnéaires.

Visiter les cités d’Amasra et Sinop

La plus belle partie se situe entre les magnifiques cités d’Amasra et Sinop, avec une route tortueuse allant de crique en petits ports de pêche.

Un séjour à Safranboulou, une ancienne cité marchande sur les routes de la Soie

Vous pouvez d’ailleurs passer par Safranboulou, l’éclatante capitale du Safran, riche de son passé marchand. Beaucoup des grandes et vieilles auberges en bois – « Konağı », accueillent aujourd’hui les touristes.

Une expérience vraiment sympathique avec en prime un accueil (souvent) des plus chaleureux.

Le monastère de Sumela, dans la région de Trabzon

Le monastère de Sumela est un monastère grec orthodoxe accroché à la Montagne dans la région de Trabzon.

Il daterait du Ive siècle, sa situation et sa beauté lui ont valu un statut privilégié et protégé pendant toute la période ottomane !

 


Quel est le plus bel endroit de Turquie ?

Difficile de répondre à cette question ! Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’on vient avant tout en Turquie pour l’accueil chaleureux et la bienveillance des Turcs.

Ensuite, parce qu’on découvre une réelle richesse historique, un patrimoine et des sites naturels vraiment époustouflants… et beaucoup plus variés que ce qu’on imagine !

Quelle période pour aller en Turquie ?

La Turquie se visite toute l’année, mais nous pensons que la saison idéale pour partir découvrir la Turquie est le printemps, d’avril à juin et l’automne (de septembre à mi-novembre).

En plein été, il fait souvent très chaud et à partir de décembre, si les températures restent positives à l’ouest et au sud, le temps est moins ensoleillé.

Il pleut également beaucoup dés novembre au bord de la mer noire. À l’est, la neige et le froid s’invitent dés le mois de novembre dans les zones montagneuses.

Quelles sont les formalités pour voyager en Turquie (visas…) ?

Vous disposez de 3 mois pour voyager à l’intérieur du pays sans demande de Visa spécifique. A l’issue de cette période, ensuite vous ne pourrez pas revenir en Turquie avant 3 mois. Si vous visiter le pays en véhicule, il faudra attendre un an avant de revenir avec le même véhicule.

Comment se rendre en Turquie?

On peut se rendre en voiture jusqu’en Turquie en traversant l’Europe jusqu’à la Bulgarie.  Les villes de Paris et Istanbul sont distantes de 2800 kilomètres.

Vols à destination de la Turquie

Il est également possible de prendre un avion avec les compagnies aériennes qui proposent des vols directs comme Turkish Airlines, Air France et Pegasus Airlines.

Louer un van en Turquie

Si vous ne disposez pas de votre propre véhicule et que vous préférez louer une fois sur place, c’est possible, même si on trouve plus facile de posséder son propre véhicule pour voyager en Turquie. Vous pourrez trouver des camping-cars ou fourgon sur le site de Yescapa ou peut-être auprès d’une agence sur place.

Ferry entre la Grèce et la Turquie

Avec un véhicule, il existe une seule liaison entre Thessalonique et Izmir (en cours de déploiement) avec le Ferry Smyrna di Levante de la société grecque Levante Ferries. Il permet de rejoindre les deux villes en 14 heures.

Il existe des liaisons de Fret avec les ports italiens et français. Voir directement avec les compagnies si la possibilité d’embarquer des véhicules touristiques. 

Quel budget prévoir pour visiter la Turquie ?

1 euro s’échange contre 20 livres turques.

Malgré l’inflation record subit par la Turquie en 2022 (65%) et les prix qui ont tendance à monter, le coût de la vie pour un Européen y reste relativement peu élevé. Il faut compter un budget entre 30 et 55 euros par jour et par personne en fonction de votre mode de voyage. 

Voici les prix équivalents en euros pour la Turquie :

Le carburant : entre 1,10 et 1,20 € le litre

Hôtel : entre 30 et 80 €/ Nuit

Le campings : entre 8 et 15 euros

Transport/bus : 0,50 euros

Restaurant : 10 euros par personne (voire 5 euros dans des endroits pas du tout touristiques), exception pour Istanbul où les prix sont parfois plus élevés.

Site touristique : Entre 2€ et 10€ (15€ pour la Cappadoce)

Forfait téléphone : 25 Go d’internet + 200 minutes d’appels/1000 sms pour 250 TL (environ 12 euros) auquel il faut ajouter une carte Sim à 400 TL (environ 20 euros). 

Internet en Turquie

En Turquie, on peut avoir 25 Go d’internet + 200 minutes d’appels/1000 sms pour 250 TL (environ 12 euros) auquel il faut ajouter une carte Sim à 400 TL (environ 20 euros). Il faut s’enregistrer avec son passeport auprès d’un opérateur local. De son côté le site Holafly propose un service de  eSim. Il vous permet de disposer de données internet illimitées en Turquie à partir de 5 jours (pour 19 euros) et jusqu’à trois mois (99 euros).  

 

5 % sur votre eSim en Turquie avec le code : PERIPLETIES5

Sécurité : est-il dangereux d’aller en Turquie actuellement ?

La Turquie est un pays parfaitement sûr et sécurisé. Les faits de délinquances y sont particulièrement rares, la population est très attentive aux bien-être des touristes, les parkings sont généralement gardés et surveillés par des caméras.

Il y a donc très peu de risques pour que vous ayez de mauvaises expériences en matière de sécurité en Turquie, y compris dans l’est du pays.

Vigilence attentat

La Turquie et notamment Istanbul, ayant été la cible de plusieurs attentats ces dernières années, il est recommandé aux voyageurs de rester très vigilants dans les endroits très fréquentés et près des bâtiments officiels et de se tenir informé de l’actualité en Turquie auprès de son ambassade.

Une vigilance est de mise concernant les tremblements de terre, le pays étant situé dans une zone sismique active.

Chien errants en Turquie

Il y a encore beaucoup de chiens errants en Turquie. La plupart du temps, ces derniers sont pucés, vaccinés et stérilisés.  Ils bénéficient de l’attention des habitants qui les nourrissent. Les chiens errants ont rarement une attitude agressive et cherchent souvent la compagnie (et ça fait mal au coeur…).

Toutefois, dans certaines parties isolées, les chiens peuvent avoir des réflexes de meute (et cela peut être impressionnant).

Restez également à l’écart des chiens de bergers, qui sont là pour défendre les troupeaux.

Santé : Ne pas boire l’eau du robinet

Vous n’aurez pas besoin de vaccin particulier pour vous rendre en Turquie. Niveau santé, il vous faudra vous méfier de l’eau. La diarrhée touche pas mal de voyageurs en Turquie. Elle se transmet par la consommation d’eau ou d’aliments contaminés. 

Alcool en Turquie

En Turquie, 90 % de la population est de confession musulmane mais la consommation d’alcool n’est pas illégale. La Turquie est un pays producteur de vin (nous étions d’ailleurs partis pour une excursion sur la route des vins turque, dans la région de Thrace et Marmara), il n’est donc pas rare de voir les Turcs siroter un verre de vin ou du Raki.

Cependant, l’Est du pays étant en général plus conservateur (quoi que tout dépend si l’on se trouve dans une ville ou dans la campagne), les lieux où l’on sert de l’alcool y sont plus rares.

Le gouvernement actuel, qui promeut une certaine moralité, a durci les règles vis-a-vis de la consommation d’alcool à travers le pays.

Dans les régions plus conservatrices, la vente de boissons alcoolisées et des cigarettes se fait dans les « Tekel » ou «Buffë » indiqués avec une devanture jaune ou bleu. Les restaurants et hôtels qui servent de l’alcool sont aussi identifiés à l’aide de ce « code couleur”.

Voyager en tant que femme en Turquie

La Turquie n’est nullement un pays dangereux pour les femmes.  Une femme voyageant seule peut cependant susciter la curiosité, car ce n’est pas encore très courant. Hormis des questions et la volonté que vous soyez en sécurité, vous ne devriez pas être importunées.

Si vous vous posez la question, vous n’aurez pas en tant que femme, à vous couvrir les cheveux, excepté bien sûr, pour visiter les mosquées.

Voyageurs LGBT

La Turquie oscille entre libéralisme et conservatisme religieux d’une partie de la population. L’homosexualité n’est pas illégale ou réprimée, mais certains sujets sont tabous en Turquie et l’homosexualité en fait partie. Il existe des bars et restaurants « gay friendly » vers Istanbul et les côtes de la mer noire.

Mais le poids de la branche conservatrice est important. Notons qu’il existe des textes qui condamnent “l’atteinte à la moralité publique”. L’homosexualité est donc relativement absente de l’espace public. Il peut être difficile d’être voyageur LGBT en Turquie, car il faut faire preuve de discrétion, mais pas dangereux.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.